15 Avril : Une soirée Monde du fado… Fados du monde chez Sur un R’ de Flora, c’est quoi ?

jeudi 31 mars 2011
par  João Silveirinho
popularité : 1%

C’est d’abord un accueil sympathique de l’équipe d’Antonio et Flora, les patrons de la maison. Et la promesse (tenue) d’un bon repas de spécialités des pays de la lusophonie. Et bien sur, c’est le fado.

Le fado, c’est quoi ?

La plus belle chanson du monde, dit l’essayiste João Silveirinho, mais on va encore dire qu’il est partial. Le fado, c’est sans doute la plus ancienne des musiques populaires urbaines qui se chantent aujourd’hui. Née dans les bouges de Lisbonne comme naîtront un peu plus tard le tango dans ceux de Buenos Aires, le samba dans ceux de Rio, le jazz dans les bordels de la Nouvelle Orléans, la morna dans les bistrots du Cap Vert… Et justement, l’une des originalités des soirées chez Flora, c’est que nous montrons les affinités entre ces diverses expressions musicales : la preuve par l’exemple. Tout en restant fidèles à l’esprit du fado.

Le fado, c’est triste, non ?

Comme le tango ou le blues, les thèmes du fado abordent les misères de la vie. Mais aussi les joies. Il y des blues et des tangos qui déménagent, et des fados aussi. Vous pouvez faire confiance à Guadalupe, la chanteuse de la soirée, pour l’illustrer largement. Il y a des blues et des tangos grivois, ou « politiques », et des fados aussi, dans les soirées de chez Flora.

C’est en portugais, on ne comprend pas les paroles si on ne parle pas la langue…

Comme si les spectateurs des concerts de blues ou de salsa comprenaient tous l’anglais ou l’espagnol ! Et chez Flora, le thème de chaque fado est expliqué en français, ainsi que le contexte historique ou social de la chanson. C’est le rôle de Jean-Luc Gonneau, français fou de fado et un peu « maître de cérémonie » (MC, si on parle hip hop) de la soirée.

Et les artistes, c’est qui ?

A la guitare portugaise, c’est Philippe de Sousa. Une culture musicale solide, qui aime sortir des sentiers battus. Il accompagne régulièrement la chanteuse Bevinda, se produit dans de nombreux lieux de fado, a participé à des expériences fado/tango ou fado/jazz. A la guitare acoustique, Pompeu, à l’esprit curieux et grand rythmicien. Et sur certaines chansons, Nella G., une jeune batteuse qui nous vient du rock, apporte un soutien rythmique précieux. La chanteuse est Guadalupe, qui sait être émouvante, sensuelle, allègre, entière. A chaque soirée, nous convions un ou une fadiste différent-e. Le 15 avril, ce sera João Rufino, un bon compagnon, fidèle à l’esprit du fado populaire des tavernes de Lisbonne. Jean-Luc Gonneau chante aussi. Et puis, si quelqu’un dans le public se sent d’attaque pour interpréter un deux fados, pas de problème.

Ça se passe comment ?

Après l’apéro, l’entrée et le plat, un premier « set » de fado, puis le dessert, puis un deuxième set, et si le temps le permet, un troisième après le café. Dans chaque soirée, le répertoire évolue, au gré de l’inspiration des uns et des autres : c’est à chaque fois la même chose, chaleureux, grave et joyeux, mais c’est à chaque fois différent.

Monde du Fado… Fados du Monde vendredi 15 avril, 20h Sur un R’ de Flora, 160 boulevard de Charonne 75020 Paris (M° Alexandre Dumas) 01 44 64 96 96 Menu 40 € (apéritif et vin inclus) Réservation (très) conseillée


Commentaires

Brèves

18 mai - LE FADO CES PROCHAINES SEMAINES A PARIS... ET AILLEURS EN FRANCE

Pour écouter du fado ces prochaines semaines, tous les événements (sauf ceux qui ne nous ont (...)

26 mars 2018 - DES NOUVELLES DU COIN DU FADO

Ceci pour informer celles et ceux qui y ont participé ou se sont intéressés aux soirées de (...)

10 mars 2015 - Le CACTUS/COIN DU FADO propose : soirée « Le fado des filles » le vendredi 13 mars aux Affiches

Le Coin du fado rend hommage tout particulièrement aux chanteuses : « Le fado des Filles » vous (...)