PRIMAIRES : LE P.I.F. AUSSI, ET COMMENT !

mardi 19 juillet 2011
par  Jacques-Robert Simon
popularité : 2%

La modernité n’effrayant pas le Parti Indépendantiste de France (P.I.F.), son militant m’a chargé d’organiser des élections primaires en vue des votations prévues pour 2012. Toute personne peut se présenter à ces « primaires » à condition d’avoir recueilli au moins un suffrage de la part d’un membre de ce parti démocratique, féministe, écologique, social, républicain qu’est le P.I.F. Avant que de publier la liste officielle des candidates ou candidats, quelques-uns de celles (ceux) qui peuvent prétendre à une investiture sont mentionnés ci-dessous. Le courant qui les soutient a été indiqué pour éviter toute équivoque. Une profession de foi (du verbe "profiteor", de pro- en avant et de fateor = déclarer), déclaration ouverte et publique d’une croyance et/ou d’une foi, doit être adressée au P.I.F., parti démocratique, féministe, écologique, social, républicain, avant le 1er Juillet 2011, date de la poste faisant foi. Le C.N.I.L., le conseil d’Etat, le conseil constitutionnel ont donné une tacite autorisation à cette consultation par le mutisme absolu que ces organismes ont opposé à nos demandes implicites d’autorisation. Toute personne qui doit être probablement (ou non) mise en examen est priée de se retirer de cette votation avant qu’elle ne débute.

Voici les premiers candidats enregistrés. Momo l’Africain. 93 ans. Originaire de la Seine-Saint-Denis : « Moi, en général, je n’ai rien à foutre des élections. Mais le PIF c’est autre chose » (Courant : gauche mais habile). Louisette la Frisée. 92 ans. Originaire de Neuilly : « Mes voisins me pressent instamment de faire acte de candidature : le champ de l’actionnariat ne doit pas être absent des débats démocratiques, féministes, écologiques, sociaux, républicains. » (Courant : alternatif). Pépé la Gonflette. 78 ans. Originaire des Yvelines : « C’est pas parce que ça continue que ça doit pas s’arrêter » (Courant : alternatif en continu). Mimi la Gironde. 33 ans. Originaire de Pauillac : « Pourquoi qu’y me réveille cet enfoiré ». (Courant : en cours d’inscription). Zorba le Grec. 90 ans. Originaire du Territoire de Belfort : « Ils commencent à me courir » (Courant : d’R). Zézette la Contractuelle. 89 ans. Originaire de l’Yonne : « J’ai même pas vu le PIF à la télé » (Courant : juillet). Pépé l’alcoolo. 91 ans. Originaire de l’Essonne : « Comment séparer le bon grain de l’ivresse... » (Courant : sans s’arrêter). Chiraz. 42 ans. Originaire de Tunisie : « Je peux témoigner que les membres du PIF sont incorruptibles » (Courant : Parole, parole, parole...). Dédé le Ripoliné. 66 ans. Originaire des Pyrénées Orientales : « Aqui n’y a proun » (Courant : divergent). Nirakmanineuve. 27 ans. Originaire de l’Eure : « Ne pas choisir, c’est encore choisir » (Courant : pas si vite)

Ajoutons que ce lancement de la primaire en vue de l’élection présidentielle du PIF avait suscité quelques remous. Aussi, le Second Secrétaire du P.I.F., parti démocratique, féministe, écologique, social, républicain a publié le communiqué suivant, qui clouera le bec aux plus sceptiques : « Divers mouvements d’humeur ont accompagné le lancement des « primaires » du PIF qui soulignaient, pour la plupart, l’impréparation manifeste du scrutin. Qui exactement peut être candidat ? La date retenue ne permet pas un débat démocratique ! Qui pourra voter ? Le bureau des conflits s’est réuni et les modalités suivantes ont été adoptées. Il faut avoir 5% des membres du conseil national ou 5% des députés et sénateurs se reconnaissant dans le PIF ou 5% des conseillers régionaux et départementaux PIF issus d’au moins 10 départements et 4 régions ou encore 5% des maires PIF de villes de plus de 100 000 habitants venant d’au moins 4 régions pour se présenter aux élections primaires du PIF. Les parrainages doivent provenir d’une seule de ces catégories.

Le dépôt des candidatures est repoussé au 15 août. Les électeurs devront signer une déclaration stipulant qu’ils voteront pour le candidat PIF finalement investi à l’exclusion de tout autre. Une somme de 0.95 euros sera versée au parti. Aucun usage délictueux de cette contribution financière n’est envisagé pour l’instant. Les fichiers des élections seront détruits sous contrôle d’huissier afin que personne ne puisse se prévaloir de l’honneur d’appartenir (quelquefois indûment) au Parti Indépendantiste de France, parti démocratique, féministe, écologique, social, républicain. En espérant que ces mesures permettront d’apaiser les craintes engendrées par le premier appel à candidature », Voilà qui est clair, net et sans bavures.


Commentaires

Brèves

27 octobre 2014 - Travail le dimanche (communiqué transmis par J.R. Simon)

Le Premier Secrétaire du PS précise que les ministres ne sont toujours pas autorisés à raconter (...)

17 janvier 2010 - BREVE DE TROTTOIR

“Je crois au travail et je crois à la famille", a déclaré Nicolas Sarkozy à Cholet, le 6 (...)

29 mai 2009 - ATTENTION DANGER !

Depuis Santiago du Chili, Jean-Michel Hureau, notre correspondant permanent pour (...)