PENSEES EN PASSANT 2011

mardi 27 décembre 2011
par  Jacques-Robert Simon
popularité : 15%

La Démocratie comme arme de guerre

Je ne suis pas pleinement convaincu que les pays occidentaux travaillent à un avenir démocratique apaisé dans les pays qui connaissent actuellement une "Révolution" ou une « pacification » venue de l’extérieur. Quelques exemples parmi une multitude. Afghanistan : en 2007 déjà le président Hamid Karzaï convoquait les chefs militaires occidentaux pour leur affirmer que le nombre de victimes civiles, suite aux dégâts collatéraux des opérations militaires, était devenu inacceptable. À peine les militaires américains partis, le 7 décembre 2011, un attentat faisait 15 morts. Irak : l’opération militaire des Etats-Unis et de leurs alliés a fait environ 100 000 morts civils. Libye : la coalition a bombardé la résidence de K. Hamidi tuant 13 civils dont une femme enceinte, quatre enfants et un bébé. Egypte : Le 21 novembre 2011 des affrontements avec la police font 22 morts...

Seul le chaos s’installe ! Un hasard malencontreux ? Une suite de malchances ? Des opérations mal préparées ? Une mauvaise anticipation ? Mais déstabiliser un pays, n’est-ce pas le meilleur moyen pour continuer à le dominer ? On aurait tort de croire que seules l’agitation et la frénésie animent les dirigeants occidentaux. Ils ont une réelle vision géostratégique : tant que les Nations ciblées seront en proie aux conflits internes, ils seront assez faibles pour que nous puissions imposer notre suprématie. Diviser pour régner, rien de bien nouveau ! Quitte pour ce faire à soutenir n’importe quelle fraction, n’importe quelle idéologie, à condition que ce soutien induise le désordre, les conflits internes, les luttes fratricides, les massacres de toutes sortes. On livre des combats par robots interposés : pas de morts dans les rangs des Nations porteuses de la civilisation : la technologie guerrière est d’un réel secours pour faire accepter la guerre aux populations occidentales devenues plutôt pacifiques.

Haine de la haine

Se révolter m’est encore possible ! Crier mon indignation m’est encore possible ! Ne pas accepter l’inacceptable sous couvert de conformisme, d’idéologie, de faux bons sentiments détournés de leur objet, d’un insidieux formatage par l’image... j’y arrive tant bien que mal. Résister à ces chantages pour défendre une famille, un clan, une fratrie, j’y arrive ! Ne pas faire forcément comme ce qu’indiquent les cris unanimes des autres, j’y arrive ! Ne pas croire sans comprendre, j’y arrive ! Ne pas appartenir à un camp, une clique, une tribu, j’y arrive ! Mais que d’efforts ! Bien entendu, la haine de la haine, ce n’est pas encore de l’amour mais c’est tout ce que j’arrive encore à faire. Laissez-moi quelque énergie pour vivre !


Commentaires

Brèves

1er mars 2012 - BREF HOMMAGE A MENDES FRANCE, par François LEDRU

Chez les Ledru, bourgeois catho (comment puis-je être si différent d’eux ?), les gosses (...)

17 août 2009 - SIGNEZ LA PETITION ANTI-BONUS !

Les grands dirigeants du monde prétendent ne rien pouvoir faire dans leur pays contre le retour (...)

25 mai 2008 - NOUS SOMMES ELUS DU PEUPLE, PAS DE SARKOZY : POUR LA DEFENSE DU DROIT DE GREVE : DESOBEISSANCE CIVILE DES ELUS !

Le 15 mai 2008, le président de la République en titre a osé remettre en cause le droit de (...)