CHRONIQUES NARQUOISES ET AUTRES (Septembre 2012)

lundi 17 septembre 2012
par  Jacques Franck
popularité : 100%

L’Assomption et l’arrogance

Le mariage, pour l’Église catholique, est un sacrement. Le sacrement est une notion d’ordre privé, parfaitement respectable mais n’ayant pas la moindre légitimité publique. Depuis 1905, la France est un pays laïque. La liberté religieuse implique une séparation totale entre les religions et les institutions de la République. Toute ingérence d’une église dans les affaires de l’État porte atteinte à la laïcité. La religion jusqu’à présente dominante dans notre pays, après une longue période de turbulences, s’est à peu près conformée à ce principe, malgré l’émergence de mouvements intégristes. Ceux-ci ne peuvent prétendre à une vraie représentativité au sein du catholicisme.

Or, le 15 août 2012, jour de l’Assomption, on a vu l’appareil officiel de l’Église monter au créneau contre un projet gouvernemental visant à ouvrir la société aux conditions sociales et morales de l’époque. Les religions n’ont pas compétence à interdire le mariage et l’adoption à qui que ce soit, y compris aux homosexuels. Une telle loi, ni répressive ni contraignante, ne porte atteinte à aucune liberté. En tonnant en chaire contre le droit reconnu à une partie de la population, la hiérarchie catholique fait montre d’une arrogance que l’on espérait oubliée.

Les chiens de guerre

S’il existait un Prix Nobel de la guerre, il ne manquerait pas de postulants. Je ne vais pas citer tous les hommes ou femmes qui, depuis un demi-siècle, auraient pu légitimement y prétendre. Mais, en ce moment, mes suffrages couronneraient ex-æquo Monsieur Ahmadinejad et Monsieur Netanyahou. Le premier préside aux destinées de l’heureux peuple iranien. Il semble vouloir le doter du vrai symbole du bonheur des nations, l’arme nucléaire. Même s’il affirme que ses recherches ont un but pacifique. Le second possède déjà et depuis longtemps ce symbole ; à l’instar de sept autres pays privilégiés. Il ne s’en sert pas, mais je me demande si parfois ça ne le démange pas un peu. Il se contente de menacer Monsieur A. de foudres plus classiques, quoique redoutables. Lequel clame qu’il souhaite effacer Israël de la carte. Il n’est pas lui non plus démuni de ces exquis engins qui, pour être conventionnels, n’en sont pas moins dévastateurs. Monsieur N. et Monsieur A. aboient mais peuvent mordre. Et leurs morsures risqueraient de pousser le monde vers une configuration catastrophique. Il appartient à leurs peuples de les ramener sur la voie de la raison et de la paix.

Mireille et le sacrilège

Vieille et célèbre petite chanteuse, Mireille Mathieu est une personne dont la largeur d’esprit suscite l’admiration.. Invitée à Moscou à un festival de musique militaire, elle intervint sur une chaîne de télévision russe au sujet des "Pussy Riot", ces trois jeunes femmes condamnées à deux ans de camp pour avoir manqué de respect à Poutine dans une cathédrale. Mireille ajouta le coup de pied de l’âne à la sentence du tribunal. Elle stigmatisa le "sacrilège" des Pussy. Bravo, Mireille. Votre courage est à la hauteur de votre sens de la solidarité. Au plus bas.


Commentaires

Brèves

27 octobre 2014 - Travail le dimanche (communiqué transmis par J.R. Simon)

Le Premier Secrétaire du PS précise que les ministres ne sont toujours pas autorisés à raconter (...)

17 janvier 2010 - BREVE DE TROTTOIR

“Je crois au travail et je crois à la famille", a déclaré Nicolas Sarkozy à Cholet, le 6 (...)

29 mai 2009 - ATTENTION DANGER !

Depuis Santiago du Chili, Jean-Michel Hureau, notre correspondant permanent pour (...)