LE BISTROT MARQUES, UN NOUVEAU LIEU DE FADO A PARIS

vendredi 12 juillet 2013
par  Jean-Luc Gonneau
popularité : 40%

Il était une fois, 7 rue de Cadix, à deux pas de la porte de Versailles à Paris, un petit restaurant qui donnait dans le genre médiéval. Les affaires n’étant plus ce qu’elles devaient être, il advint qu’il ferma. Patrice, un français qui tenait un bar à proximité y je ta un œil. Maria, une portugaise, y jeta un autre, et les deux décidèrent de s’associer, créant le 1er mars dernier le Bistrot Marques : un maximum de 28 couverts, plus un petit coin bar avec quelques tables et tabourets d’altitude pour boire un verre ou manger tapas ou planches de charcuteries ou fromages. Et du fado, d’abord avec l’ancienne équipe qui se produisait mensuellement à l’historique Vasco de Gama, fermé depuis quelques mois. Et, depuis quelques semaines, Jenyfer Rainho, avec aux guitares la jeune génération du fado : Filipe de Sousa (ou, quand il n’est pas là, son « disciple », Diogo Arsenio, brillant mathématicien « dans le civil ») à la guitarra, et Nuno Estevens à la viola, qui sait à la fois respecter et secouer les traditions. Le vendredi, tous les quinze jours, le trio fait fado, accueillant avec le sourire les collègues de passage : lors des trois premières soirées sont ainsi passés Joaquim Campos, Monica Cunha, Eunice Ferreira, Claudia Costa, Diogo Rocha, Shina (la « strasbourgeoise » connue aussi sous son nom de Cindy Peixoto), Manuel Miranda.

Ambiance familiale ou la jeunesse est très présente dans ce lieu exigu qui favorise les conversations entre convives, où Maria assure au service pour une cuisine franco-portugaise à la carte, et, les soirs de fado, un menu spécifique de cuisine portugaise. De la convivialité à revendre, donc, et un fado de qualité, Jenyfer Rainho et ses partenaires figurant dans le haut du panier du fado parisien. Après la rafale de fermetures des restaurants de fado à Paris intra-muros (L’Express, qui a rouvert à Clichy, le Parc, le Saint-Cyr Palace, le Vasco da Gama), l’ouverture du Bistrot Marques continue à combler un vide, aux côtés de l’Arganier (tous les vendredis), du Saudade (tous les mois) et des Affiches (toutes les six semaines environ).

Les vacances approchant, les lieux de fado en prendront aussi. Selon nos informations, l’Express présentera du fado jusque vers le 20 juillet, comme l’Arganier. Le Coimbra do Choupal fonctionnera jusqu’à mi juillet, et la dernière soirée « Tous les fados du monde… ou presque » avant les vacances est a eu lieu le 5 juillet aux Affiches. La prochaine soirée de fado au Bistrot Marques, c’est le 19 juillet (il est prudent de réserver).

Cet article est également paru dans LusoJornal (www.lusojornal.com)


Commentaires

Brèves

29 mars - LE FADO CES PROCHAINES SEMAINES A PARIS... ET AILLEURS EN FRANCE

Pour écouter du fado ces prochaines semaines, tous les événements (sauf ceux qui ne nous ont (...)

26 mars 2018 - DES NOUVELLES DU COIN DU FADO

Ceci pour informer celles et ceux qui y ont participé ou se sont intéressés aux soirées de (...)

10 mars 2015 - Le CACTUS/COIN DU FADO propose : soirée « Le fado des filles » le vendredi 13 mars aux Affiches

Le Coin du fado rend hommage tout particulièrement aux chanteuses : « Le fado des Filles » vous (...)