CHRONIQUES NARQUOISES ET AUTRES (aout 2013)

vendredi 16 août 2013
par  Jacques Franck
popularité : 1%

Les inciviques

Nous sommes un couple incivique. Ma femme est une retraitée de la fonction publique. Donc une budgétivore égoïste, limite antisociale. Moi, retraité à 66 ans, je me prélasse aux frais des caisses (que j’ai largement contribué à alimenter) depuis 22 années de parasitisme. Nous coûtons et ne servons à rien. Pire : il existe en France quelques dizaines de millions d’inciviques de notre acabit. Ils pervertissent et corrompent les fondements de notre République. Si on les ramène au sens d’une juste solidarité, nous pourrons peut-être nous doter d’un ou même deux sous-marins nucléaires lanceurs d’engins supplémentaires. Ils coûteront beaucoup plus et serviront encore moins. Mais nos sacrifices n’auront pas été vains.

L’ami de la classe ouvrière

Jérôme Kerviel exerçait ses talents au profit de la Société Générale, organisation caritative bien connue. Et surtout à son propre profit. Le jeune homme était si doué que son employeur s’estima grugé de plusieurs milliards d’euros. On admire la performance. Certains hommes de gauche voient même dans cette affaire la marque de la lutte des classes. En trafiquant les comptes de la banque, Kerviel aurait servi le prolétariat contre le capital financier… On ne combat pas la puissance des marchés financiers par ce genre de manipulations. L’exploitation technique des faiblesses du système dans un but d’enrichissement personnel ne libère pas la société. Ou alors, par solidarité avec le peuple américain, manifestons en masse au cri de : "Libérez Madoff !" (célèbre escroc de Wall Street condamné à 160 ans de prison).


Commentaires

Brèves

27 octobre 2014 - Travail le dimanche (communiqué transmis par J.R. Simon)

Le Premier Secrétaire du PS précise que les ministres ne sont toujours pas autorisés à raconter (...)

17 janvier 2010 - BREVE DE TROTTOIR

“Je crois au travail et je crois à la famille", a déclaré Nicolas Sarkozy à Cholet, le 6 (...)

29 mai 2009 - ATTENTION DANGER !

Depuis Santiago du Chili, Jean-Michel Hureau, notre correspondant permanent pour (...)