GRANDES CAUSES NATIONALES

lundi 9 décembre 2013
par  Jean-Luc Gonneau
popularité : 100%

Après le « mariage pour tous », qui a permis l’accès à une norme sociale éminemment bourgeoise de quelques dizaines de milliers de citoyennes et citoyens, et accessoirement de mettre dans la rue quelques centaines de milliers de ringards éminemment bourgeois, voilà la loi sur la prostitution, éminemment urgente à une époque où nous comptons quelques millions de chômeurs ou précaires, où les cadeaux fiscaux aux entreprises s’amoncellent (joyeux noël !), où la phynance, on a des lettres, tremble, de rire, devant devant l’aplatissement de ce brave Moscovici, où une droite « décomplexée » se lâche dans la xénophobie (à propos, aucune enquête, aucune mesure contre les parents des mômes à la banane, qui mériteraient, au moins, quelques coups de pieds aux séants ? Il y a pourtant bien injure raciste publique). Se méfier du mot « décomplexé », nous avons lu récemment dans la presse des appels à constituer une gauche « décomplexée » : gaffe à ne pas singer la droite du même adjectif.

Attention, hein, nous n’avons rien contre le « mariage pour tous », mais des doutes sur la notion même de mariage, qui, au passage constitue pour nombre de conjointes un état de prostitution exclusive. Et nous ne nions pas que les pouvoirs publics se soucient des conditions de vie des personnes, hommes ou femmes, insistons là-dessus même s’il est évident que le nombre de femmes concernées est très supérieur à celui des hommes, se livrant à la prostitution. Et nous apprécions que la future loi abroge l’ahurissant délit de racolage passif inventé par Nicolas Sarkozy, destiné uniquement à faire monter las statistiques d’ « affaires résolues » et accessoirement, encore, car il y a dans la politique d’aujourd’hui beaucoup d’accessoire et pue d’essentiel, à faire pression davantage sur les prostitué-e-s pour en faire plus encore des balances, pardon, indicateurs ou trices. Quant à la pénalisation du client, croit-on vraiment que cela va améliorer le sort des malheureuses victimes des réseaux de traite, si rarement épinglés par une police qui, en la matière manque de moyens et parfois de motivation (les proxos font de bons indics) ? Et les prostitué-e-s indépendant-e-s, oui, ça existe, même s’il s’agit d’une minorité pas si négligeable que le disent tant de bons esprits qui ne connaissent guère les réalités de cette activité, sont superbement ignoré-e-s dans ce salmigondis législatif. Les policiers eux-mêmes sont plus que réservés sur ce sujet, tant l’apport de la preuve de la relation tarifée sera difficile à établir ; de plus, le client, lui ne fait pas un bon indic. La priorité, on le sait, c’est la lutte acharnée contre la traite. La loi ne prévoit rien de tel, les macs doivent être a peu près aussi effrayés par la future loi que les banquiers face à Moscovici. Et puis, comme l’écrit non sans pertinence dans Libération le philosophe Ruwen Ogien : qu’est-ce que cette loi qui veut pénaliser le client d’une activité qui demeurera légale ?


Commentaires

Logo de Croa
jeudi 19 décembre 2013 à 14h57 - par  Croa

Bravo pour cet article !

Les autres groupes qui se disent de gauche, sont contents de la pénalisation.

Des types qui se disent féministe, c’est suspect, non ? le paradoxe ne semble pourtant pas gêner certains mâles pour qui ce doit être un moyen de goûter des faveurs de certaines activistes acharnées contre les prostitués autant que les intégristes cathos contre le mariage pour tous (comportement et discours semblable).

La pénalisation des clients est un leurre pour rendre l’activité encore plus clandestine. A qui profite le marché noir, pourquoi doit-il continuer à exister et être organisé en sous main ? car la nouvelle loi ne fait que modifier l’organisation de ce marché qui est très profitable aux gouvernement, dé-putés, banques, maffias, etc. C’est pas DSK qui va me contredire.

Les gouvernants du coup d’État permanent, en tant qu’employés des banques qui sont actionnaires des agences de voyage profitent à fond de leur position. Cazuhac ne fût qu’un accident mineur dans un processus bien huilé.

Je profite à mon tour de l’occasion pour vous signaler l’ouverture du blog de Bruno Courcelle qui traite spécifiquement de ce sujet : http://antipenalisation.canalblog.com/

Site web : Anti-pénalisation
Logo de parkway
vendredi 13 décembre 2013 à 08h30 - par  parkway

Je n’ai jamais compris les gens qui manquent cruellement de bon sens.

votre article est éloquent et on ne peut que se joindre à votre opinion et à vos sentiments.

Mais combien de crétins pour un seul type comme vous !

Il est certain que si un jour nous nous rencontrons,

nous nous reconnaitrons de suite

parce que le bon sens ne court plus les rues

et nous serons seulement quelques uns à courir (mdr !).

ce genre de réflexion je me le fais depuis une bonne dizaine d’années

et je suis conforté dans mon opinion quand j’ai vu ces milliers de personnes, qui ne bougent pas quand l’Afrique crève de misère, mais quand on parle des homos...sont déchainés !!!

j’ai une fille de 17 ans, j’ai vraiment peur pour elle...

Brèves

22 septembre 2011 - Manifeste contre le dépouillement de l’école

A lire voire signer sur http://ecole.depouillee.free.fr Nous, collectif contre le (...)

20 avril 2010 - NON AUX RETOURS FORCES VERS L’AFGHANISTAN

A la suite du démantèlement du camp principal de Calais, le 22 septembre dernier, où résidaient (...)

31 juillet 2009 - PETITION POUR L’HOPITAL PUBLIC, A SIGNER ET FAIRE SIGNER

la pétition de défense de l’hôpital public, à faire signer au plus grand nombre possible (...)