MON PAUVRE JAMAL, LA GUERRE NE CONSTRUIT RIEN

vendredi 8 août 2014
par  Karim Bey Smail
popularité : 3%

La guerre ne construit rien.

Quelle folie de vous provoquez ! Un tel conflit ne peut engendrer que de ce malheur dont sont friands les islamistes qui agiteront les morts pour recruter. Combien de morts faudra-t-il à tous les vautours de guerre ? Le Hamas veut la guerre et vous lui donnez satisfaction … Vous pouvez les battre aujourd’hui, mais demain, après-demain, les fils de vos fils le voudront-ils et le pourront-ils ? Souhaitez-vous vraiment vivre par les armes éternellement ? Cette terre est la vôtre et je défendrais cette idée mais comment tenir une telle ligne sioniste devant toutes les images que l’on me montre de la répression ? Comment être un arabe sioniste face à l’exploitation, aux humiliations, au désespoir du peuple palestinien ?

Les guerriers de Jéricho ont le devoir de ne pas compromettre leurs murs pour le vil plaisir d’humilier celui qui en exploitera l’image, votre éthique morale est le seul bouclier dans la guerre des images. Les Algériens contre les Français n’ont pas gagné la guerre militairement mais politiquement ; prenez garde à ne pas perdre la bataille médiatique en offrant des images indignes favorisant la propagande islamiste gouvernant Gaza. Israël n’a pas vocation à être une dictature ou une nation génocidaire comme le rêvent certains d’entre vous. Cette Nation à la fois neuve et bâtie sur une histoire pluri millénaire porte encore les vœux de ses fondateurs.

Revendiquez fièrement votre part de l’héritage d’Abraham mais épargnez les générations à venir, ne rendez pas la paix impossible a vos petits-enfants. Vous pouvez éliminer un par un les haineux, les exposer au polonium ou ce que vous voudrez leur faire subir, mais pitié pour les femmes et les enfants, les adolescents. Oui, je sais, qui est cet arabe qui vient frapper à la porte d’Israël ? Mais je le fais sans armes à la main et la paix dans le cœur. Je viens voir le plus fort, je viens voir le plus grand pour lui dire que sa force est sa plus grande faiblesse et qu’il ne faut pas alimenter la bêtise de votre rage légitime.

Le harcèlement du Hamas porte ses fruits, ils veulent la guerre et on la leur offre sur un plateau. Je suis inondé d’un flot d’images insupportables et j’ai bien peur qu’Israël ne creuse sa tombe dans la bande de Gaza. Les dominos ont commencé avec ce fou de l’armée qui a tué deux adolescents, puis trois adolescents exécutés par leurs fous, puis un dans d’atroces conditions d’Holocauste. Dieu n’en demandait pas tant.

Qui fait quoi, qui tue qui, et comment ? Des propagandistes et agitateurs politiques nous ont tous manipulés. Heureusement que la police israélienne a mis un terme aux théories les plus abjectes. Quand je pense à ceux qui sont venus à ses obsèques et qui auraient bien lapidé le jeune arabe pour son orientation sexuelle quand il était en vie. Reste que les représailles ne font que radicaliser les soutiens au peuple palestinien. Quand ils seront passés à l’offensive terrestre, le bourbier de Netanyahou mettra Israël au banc des nations et conduira peut-être le gouvernement israëlien à rejoindre le triste panthéon des génocidaires puisque tel semble être le vœu d’extrémistes israëliens.

Le paroxysme de la haine est là et il est palpable, les esprits ont été préparés depuis des années et beaucoup, d’épuisement, veulent « en finir » avec les Palestiniens. Pour sortir d’une crise et ne pas porter les germes d’une suivante, il faut tout faire pour que l’autre ne perde pas la face ; regardez bien : l’objet de toutes les négociations ont été l’humiliation et avec le Hamas, une partie des ¨Palestiniens ne démontrent-ils pas, par leur vote, qu’ils veulent eux aussi la guerre, mais surtout qu’ils ne veulent pas perdre la face, leur dignité, et sont acculés au choix de vivre libres ou de mourir.

Chaque coup, chaque crachat, chaque insulte a été l’asphalte qui vous mène à la guerre. L’arrogance de Goliath, l’assurance de David, tout se rejoue pour le même héritage, le miroir des fils d’Abraham ne reflète que de la rage. C’est un jour triste, un jour de sang, un jour d’horreur. Ils vous tuent au nom de dieu moi je vous demande de les laisser vivre au nom de ce même dieu. Je vous souhaite à tous d’avoir l’occasion dans les prochains jours d’accomplir de grands gestes d’humanité afin que l’histoire à venir honore les Justes que compte votre Nation. Avec tout mon respect et pour la paix.

Mon pauvre Jamal…

Mais c’est Israël qui va tout décider pour la Palestine, pour les 100 prochaines années parce qu’en basculant dans la colère, la violence, l’irrationnel ne changera rien si ce n’est de renforcer la détermination du sionisme et déchaîné les ultras qui feront payer vos provocations aux Palestiniens. Même si cet irrationnel est légitimé par la profonde peine que l’on peut éprouver à l’évocation du sort des Palestiniens. L’ONU, avec ses 160 résolutions bafouées, ne fera rien. L’Europe, responsable de la Shoa, ne fera rien. Le monde arabe, traumatisé depuis la guerre des six jours, ne fera rien. Les islamistes, fraîchement doté d’un état, ne feront rien, trop occupés à compter les dividendes de leurs prises de guerre. Et les USA resteront dans leur conception de l’échiquier.

Non, les seuls au monde à pouvoir sauver la Palestine, c’est Israël et la morale juive qui vous regarde pour mieux fermer les yeux. Mais, à un moment les gens du Livre de la vie ne pourront plus supporter ce que l’on fait faire à ceux qui ont accepté de perdre leur âme pour la défense d’Israël et pour la conjuration de l’oppression antisémite. La culpabilité de la jeunesse allemande va t’elle trouver sa rédemption dans les actes de mort des gens du Livre ? Je suis triste pour les Palestiniens, mais aussi, pour la religion juive, jusque-là, préservée de l’horreur d’être un oppresseur. En se matérialisant, c’est peut-être la spiritualité d’Israël pure jusque là de toute tâche, préservé par la martyrologie de leur histoire qui meurt … Mais pour en revenir à vous et, pourquoi je n’arrive pas a vous rejoindre, c’est que certains d’entre vous - s’ils en avaient le choix- préféreraient détruire Israël plutôt que de sauver la Palestine ; la Palestine VIVRA mais ne vaincra pas.

Nous à Mossoul, nous avons vidé le territoire des chrétiens qui s’y trouvaient avec notre fameux « la valise ou le cercueil en 48H » et soixante ans après, il y a encore des Palestiniens ! Jamal, tu n’imagines pas à quel point ils comptent le nombre de fois où ils tuent l’humanité. En utilisant votre colère ils ont dégradé l’image de leurs ennemis, ne les considérant même plus comme des animaux et, c’est à force de voir notre haine qu’ils y sont parvenus. La solution c’est que demain un gars comme toi arrive à pleurer dans les bras d’un rabbin. Mais à cette simple évocation, ton rythme cardiaque s’est accéléré et trois gouttes de sueur perlent à ton front. Arrête ! Là, tu baves, ivre de colère.

Ce qui suit est pire : je t’aime autant que je les aime. Je sais les images qui t’ont permis de les nazifier mais ne te trompe pas : soit Israël et Palestine seront là dans 100 ans, soit l’humanité toute entière périra dans ce conflit qui finira par l’arme nucléaire iranienne ou israélienne. C’est soit la vie, soit la mort. C’est soit la paix, soit la guerre. Soit l’amour, soit la haine. Dans la manifestation non violente contre l’injustice qu’ils subissent, on aidera mieux les Palestiniens qui par lassitude du harcèlement opéré par le Hamas sur Israël. Israël c’est le retour du frère, il a repris brutalement sa part d’héritage aux Anglais. Mais s’ils l’avaient demandé au monde arabe de l’époque, encore vierge des manipulations des islamofascistes, alors chaque nation aurait fait de la place. Il est temps de chercher l’apaisement et de profiter de notre devoir mutuel de fraternité pour créer les liens entre les Français juifs et musulmans, ce qui permettrait de créer du dialogue entre les diasporas. La paix MAINTENANT.


Commentaires

Brèves

28 janvier 2009 - REFERENDUM HISTORIQUE EN BOLIVIE (de notre correspondant permanent en Amérique latine Jean-Michel Hureau)

La Bolivie a vécu un jour historique le 25 janvier puisque, pour la première fois de son (...)

5 avril 2007 - Arrestation de quatre militantes féministes à Téhéran : Réagissons !

Merci à Maryam Youssefi de nous avoir alerté sur cette information, qui implique une action. (...)