LA DECLARATION DE GUERRE DE DONALD TRUMP

mardi 23 mai 2017
popularité : 11%

Traduction de Jacques-Robert Simon

Qui aime la guerre ? Certainement pas moi qui laisse la lumière allumée pour m’endormir, qui ne quitte mon doudou que pour recevoir mes généraux, qui ne mange de la viande que sous la forme informe de hamburgers. Je n’aime pas la guerre, le sang, ma souffrance… et pourtant ! Dès que j’ai su que des arabes communistes peuplaient la Corée du Nord, j’ai senti le souffle de Dieu qui me poussait à débarrasser la Terre de ces termites qui voulaient la mort des Etats-Unis d’Amérique. J’ai tout de suite demandé à mon État major de trouver sur la carte Pyongyang, la capitale maudite de ce pays maudit, Mappy ne donnait en effet que des résultats erratiques entre Palavas-les-Flots et Postdam, ce qui risquait malgré tout de désorienter les têtes chercheuses de nos missiles qui sont certes moins cons que mes généraux, mais il ne faut quand même pas leur en demander trop.

Bref, j’ai décidé d’atomiser tous les musulmans à commencer par les coréens qui ont une grande gueule et la bombe atomique. Je l’aurais fait depuis longtemps si ces connards de généraux n’avaient pas perdu la mallette qui contient le bouton de commande. On l’a retrouvé chez « Mimi et ses soumises », un club très fermé que je fréquente quand ma slovène fait la gueule. Bref, je vais appuyer sur le bouton, mais d’après ces connards de généraux, ça serait mieux si je n’étais pas plein comme un mormon qu’a perdu la foi. À plus ! Je reviens.

Sorry ! Mais c’était l’heure de ma piqûre de stéroïdes anabolisants, Vous ne pensez pas que je pourrais tenir tête à ma slovène sans la moitié de la pharmacopée suisse dans les veines. Qu’est-ce qu’on disait ? Ah oui, atomiser les Coréens. Ce qui me déplaît le plus chez ces péquenots, c’est leur chef suprême : il a réussi l’impossible, avoir l’air encore plus con que moi. Bon, question coiffure j’ai encore un plus, mais pour le reste il me concurrence grave. Et quand je vois comment les membres du gouvernement tremblent au moindre geste d’énervement du chef, je me dis qu’il y a un peu de laisser aller au pentagone. Bien sûr, si je pouvais en trucider un de temps en temps, ça aiderait à la discipline, mais si je fais ça le « New York Times » va encore chialer comme une Madeleine comme quoi c’est contraire aux Droits de l’Homme. Enfin passons, tout le monde doit gagner sa vie.

Je reçois un tweet d’un intellectuel de gauche qui m’indique que les Coréens ne sont ni musulmans, ni arabes. En passant, je ne connais pas d’intellectuel de droite, sauf un ou deux schizophrènes et des types qui ont loupé Normal Sup. Admettons qu’ils ne soient pas arabes, c’est possible que la NSA se soit prise les pieds dans ses algorithmes, ce sont quand même des terroristes. C’est certain qu’ils n’ont pas fait d’attentats en Europe ou aux Etats-Unis, mais c’est parce que ils n’avaient pas un rond pour acheter un ticket d’avion. Ceux-là ils ne sont pas financés par l’Arabie Saoudite. Ils rament déjà pour pouvoir acheter leurs uniformes avec une mirifique collection de décorations dessus, où voulez-vous qu’ils trouvent le pognon pour voyager.

Faut relativiser un peu l’atomisation nucléaire. Regardez ce qu’on a fait à Hiroshima et Nagasaki : c’est certain que c’est un peu douloureux pour des âmes sensibles comme les nôtres de devoir gâcher de l’uranium ou du plutonium qu’on pouvait parfaitement utiliser dans une centrale pour faire de l’électricité ; mais regardez, une petite dizaine d’années après les bombardements les USA et le Japon étaient déjà redevenus les meilleurs amis du monde. Que sont 110 000 morts pour l’Histoire ? D’ailleurs, la pollution de l’air fait 7 millions de morts par an dans le monde et on n’emmerde pas les compagnies pétrolières avec ça. C’est sûr, c’est un dommage collatéral, mais c’est pour le bien de la planète. D’ailleurs on va bombarder la Corée du Nord pendant un week-end de Pâques ou quelque chose d’équivalent. Les médias seront braqués sur les embouteillages, le nombre de morts sur les routes, notre génocide Coréen passera en fin de journal et le lendemain on en parle plus.

Non je n’approuve pas la devise « Ein Volk, ein Reich, ein Führer ! », d’ailleurs je n’ai pas compris, ce n’est pas écrit en Américain. Vous savez combien il y a d’idiomes parlés dans le monde ? Non ? Moi non plus ! Mais dans les 10 premières il y a l’Hindi, l’Arabe et le Mandarin : vous ne voulez quand même pas que je m’y mette ! C’est certain, durant mes brushings que je pratique trois fois par jour, je pourrais feuilleter des cours de langue, mais c’est plus commode pour tout le monde de parler l’Anglais, enfin pas cet anglais de tarlouze qu’ils utilisent pour boire leur thé, l’Anglo-américain viril et porteur de dynamisme et d’idées nouvelles.

J’ai eu au téléphone Hwang Kyo-ahn le Président de Corée du Sud qui m’a demandé instamment de ne pas le confondre avec Kim Jong-un. Pas de problème, j’ai mis la photo des deux sur mon iPhone avec la prononciation phonétique de leur nom en dessous. D’ailleurs c’est un Samsung, ça devrait aider : ces glandus d’américains sont trop occupés à jouer aux Français (ils bouffent des trucs pour lesquels faut compter 3 heures de préparation, ils achètent des livres, ils vont au concert…) pour savoir encore fabriquer un téléphone portable. Bon, dès que je me dépatouille sans trop de risque d’erreur avec les deux bridés, j’atomise le bon. Allez ciao … C’est du slovène, cherchez pas à comprendre.


Commentaires

Brèves

27 octobre 2014 - Travail le dimanche (communiqué transmis par J.R. Simon)

Le Premier Secrétaire du PS précise que les ministres ne sont toujours pas autorisés à raconter (...)

17 janvier 2010 - BREVE DE TROTTOIR

“Je crois au travail et je crois à la famille", a déclaré Nicolas Sarkozy à Cholet, le 6 (...)

29 mai 2009 - ATTENTION DANGER !

Depuis Santiago du Chili, Jean-Michel Hureau, notre correspondant permanent pour (...)