ANNEE DIFFICILE, DONC COURAGE ET LUTTES, MAIS LE SOURIRE AUSSI !

vendredi 13 mars 2020
par  Jean-Luc Gonneau
popularité : 11%

Année difficile, grèves dures, dignes, justes, nécessaires contre une « réforme », mot à honnir des retraites inique et qui plus est bâclée, dont chacun.e a pu constater, malgré les habillages, les mensonges, les manipulations du gouvernement, que son seul objectif était de réduire les futures pensions du plus grand nombre et, comme sur tous les sujets depuis trois ans, de préserver voire augmenter celles de quelques-uns

Année difficile, épidémie inquiétante face à laquelle nos services publics de santé font face, comme toujours, au mieux de leurs moyens et même au-delà, des moyens depuis longtemps rognés, parfois démantelés par des « réformes », mot honni, dont le pays commence à payer le prix du sang, sans compter l’état d’épuisement des personnels au contact maintenant quotidien avec le danger. Réformes mises en place sous Sarkozy, préservées sous Hollande, accentuées tout particulièrement sous Macron et la dernière ministre en charge du secteur, dépêchée depuis sur ordre par notre microtzar pour tenter de limiter le naufrage du parti présidentiel lors de l’élection municipale à Paris. Ce qui peut laisser penser qu’en très haut lieu, une opération de sauvetage partisan est plus importante qu’un changement de capitaine à l’orée d’une tempête nationale.

Année difficile pour la planète, où les bouffonneries tragiques de Donald Trump continuent de multiplier les sources de conflits, déjà nombreux et meurtriers, où les minces, très insuffisants effortss internationaux pour contenir les dangers du réchauffement climatiques ne semblent guère poursuivis et même entravés par les provocations de Bolsonaro, Trump (toujours lui) et quelques autres, l’inidifférence de la plupart des états et la timidité de ce qui reste. Guerres, morts, misères, exils massifs, catastrophes naturelles à répétitions deviennent notre environnement quotidien. La prise de conscience d’une partie de la jeunesse que ceci ne peut plus durer.

Année difficile, mais à ce niveau elles le sont toutes : notre Europe qu’on nous présentait comme l’avenir radieux du continent, demeure immobile, transformée en une machine à rédiger des directives qui sont plus souvent des barrières que des chemins, incapable d’accorder les violons des états membres. Y compris sur des points qui pourtant ne devraient pas susciter de controverse politique, telle la coopération contre le coronavirus. Son poids diplomatique devient fantomatique au niveau international, celui de chacun de ses membres ne vaut guère mieux. Continent en sommeil.

Année difficile pour la gauche, ou les gauches, comme vous voudrez, qui tardent à se remettre de la piteuse période Hollande-Vals (au passage voilà ce dernier, toute honte bue, qui ose repointer son nez à Paris après déroute barcelonaise). Les élections municipales pouvaient être un moment propice à un commencement de reconstruction. On aperçoit, ça et là, quelques tentatives, dont certaines pourraient être couronnées de succès, mais le chemin à parcourir est long et le temps court pour profiter de l’affaissement de la macronie pour proposer au pays des perspectives de justice sociale, des raisons d’espérer et de s’enthousiasmer. D’autant que la droite « tradi » se requinque un peu, et que la droite extrême rôde toujours. Pour la gauche, l’heure, vraiment, n’est plus aux petits calculs ou aux jeux de cours de récré pour voir qui a la plus longue.

Année difficile, mais pas une raison pour perdre le sourire. L’humour peut être une arme politique redoutable (dont, de plus, l’actuel président est totalement dépourvu : il a les matraques et le pognon, on a l’humour). Il est aussi, selon certains, la politesse du désespoir. Ce qui est bien utile en temps difficiles. Et Jacques Brel nous dit que l’humour est la forme la plus saine de la lucidité. Avante camaradas, comme chantent nos amis portugais, et contre les droites, rage au ventre, idées en tête, sourire aux lèvres !


Commentaires

Logo de Rose DESPALLIERE
mercredi 1er avril 2020 à 17h57 - par  Rose DESPALLIERE

Bien évidemment, du courage pour tout le monde. Le confinement est dur en ce moment. Rose

Site web : Rose DESPALLIERE
Logo de Mika Gem
lundi 23 mars 2020 à 15h11 - par  Mika Gem

Merci de l’encouragement, c’est incroyable comme solution, ça va passer

Logo de Riri Leo
vendredi 20 mars 2020 à 15h03 - par  Riri Leo

Une année difficile, mais on est bien plus courageux que cela

Logo de Benjam
jeudi 19 mars 2020 à 21h47 - par  Benjam

Merci pour cet article motivant ! Vive la gauche, vive la france !

Site web : Qwanturank
Logo de Luc Paul
jeudi 19 mars 2020 à 14h45 - par  Luc Paul

Bon courage mes amis, ce n’est que temporaire, vive la gauche

Logo de Morgane Sira
jeudi 19 mars 2020 à 11h57 - par  Morgane Sira

Vive la gauche, on a besoin de révolution après cette épisode d’épidémie

Logo de marinaclaire
jeudi 19 mars 2020 à 07h20 - par  marinaclaire

Merci pour ces encouragements ! Espérons que la situation se rétablira d’ici peu, sinon les suites pourraient être catastrophiques !

Site web : e-animaux.com

Brèves

1er mars 2012 - BREF HOMMAGE A MENDES FRANCE, par François LEDRU

Chez les Ledru, bourgeois catho (comment puis-je être si différent d’eux ?), les gosses (...)

17 août 2009 - SIGNEZ LA PETITION ANTI-BONUS !

Les grands dirigeants du monde prétendent ne rien pouvoir faire dans leur pays contre le retour (...)

25 mai 2008 - NOUS SOMMES ELUS DU PEUPLE, PAS DE SARKOZY : POUR LA DEFENSE DU DROIT DE GREVE : DESOBEISSANCE CIVILE DES ELUS !

Le 15 mai 2008, le président de la République en titre a osé remettre en cause le droit de (...)