TETES DE TURQUES : LA SITUATION « PARTICULIERE » DES FEMMES EN TURQUIE

Par Emmanuel Dupuy
lundi 12 septembre 2005
par  Emmanuel Dupuy
popularité : 1%

La semaine internationale de la femme a été entachée par la répression policière d’une manifestation à Istanbul en faveur de la reconnaissance des droits des femmes. Le Parlement turc a promis d’ouvrir une enquête. Les dirigeants européens - actuellement en mission d’évaluation-, à Ankara se sont déclarés choqués. Choqué, on le serait à moins. Au-delà des protestations légitimes et excuses de circonstance, est-ce acceptable pour un pays que l’on dit prêt à rejoindre l’Union européenne ? La réponse la plus visible fut d’envoyer des femmes policiers pour les manifestations suivante.

Au moment où partout dans le monde, il faut soutenir le combat pour l’égalité des sexes, la mixité et réaffirmer que le pacte républicain vise avant tout à lutter contre toutes formes de discriminations. Il faut réaffirmer que laïcité et féminisme vont de pair. Dans la ligne du combat mené par la révolutionnaire Olympe de Gouges, il faut dénoncer sans répis ceux qui dénient le caractère universel des droits de l’Homme. Les femmes sont-elles condamnées à n’être que des mineures, des demi-citoyennes ? Les violences subies par toutes celles qui aspirent à être des citoyennes à part entière, qu’il s’agisse des mariages forcés, des crimes dits d’honneurs sont des pratiques inacceptables, quelque soit le particularisme local auquel il se réfère, fut-ce au nom de « libertés » et de tolérances individuelles dans l’espace public, lieu d’expression de l’intérêt général. Erigée, par certains, en étalon de l’idéal laïque dans le monde musulman, la Turquie l’est-elle vraiment sur ce versant de l’égalité entre citoyennes et citoyens ?

Suffit-il de proclamer la laïcité comme socle de valeurs pour ensuite s’en amender au gré du contexte...La laïcité, portée en bandoulière par les militaires turcs et utilisée « à bon escient » par un pouvoir aux accents islamistes, est pour beaucoup antinomique avec ce qui constitue, en cette année de célébration du centenaire de la loi qui l’a ancrée dans le marbre de notre République, la vraie nature émancipatrice, égalitaire de ce formidable outil d’intégration nationale. La laïcité porte en elle la notion de l’universalisme. Si cela est vrai dans tous les territoires et pour tous les citoyens de la République française, pourquoi serait-ce différent ailleurs ?

La Turquie, promise à l’Europe, serait-elle ainsi la seule à avoir une perception « particulière » de l’émancipation des femmes ? Pourtant, en effet, la laïcité y est inscrite au frontispice de la république d’Atatürk depuis 1923. Le droit de vote des femmes est en vigueur dès 1934. La révision récente du code de la famille marque une avancée importante. La bonne volonté manifestée un temps par le Parlement turc pour réduire le poids du Conseil national de sécurité turc ne lève pas pour autant les questions que l’on est en droit de poser au Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, pour nous convaincre que la Turquie puisse répondre, à l’avenir, aux critères humanistes qui fondent l’adhésion au projet collectif européen.

Le cahier des charges des négociations d’adhésion le 3 octobre prochain est pourtant clair...Le pluralisme, la démocratie, l’égalité entre hommes et femmes, la liberté d’expression et de croyance, la reconnaissance des droits des minorités non musulmanes, la reconnaissance de la souveraineté de Chypre y sont posés. La question du génocide arménien est-elle pour autant reconnue par la totalité des Turcs ?

Par ailleurs, l’appartenance de la Turquie à l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) au moment même où l’on doit dénoncer avec la plus grande fermeté des pratiques inhumaines et des comportements barbares en Iran, principal « actionnaire » de l’organisation pose un réel problème. Le dessein européen de la Turquie impose une condamnation immédiate de la peine de mort, arme des intégristes, dont les femmes sont les premières victimes. L’ambiguïté sur ce sujet est-elle levée ?

La visite de la troïka européenne à Ankara ne semble guère le laisser penser, tant il apparaît de plus en plus clair que le mouvement de réformes démocratiques promis par le pouvoir en place à Ankara marque quelque peu le pas depuis l’obtention d’une date pour le début des négociations d’adhésion. L’Europe doit savoir s’ancrer durablement dans le combat humaniste et laïque. Toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans le clivage durable entre obscurantisme et tolérance ne peuvent ainsi se contenter d’être des spectateurs de décisions que certains voudraient « voilées ». L’enjeu est trop important pour ne pas être mis sur le tapis, dès aujourd’hui, sinon, en 2014, au moment où la constitution européenne devrait être effective et que la Turquie siègera au Conseil, il sera déjà trop tard...à moins que le débat turc n’ait alors laissé la place à celui de l’adhésion des Etats du Caucase, scellant définitivement le projet des pères fondateurs, et ouvrant le grand marché de l’Atlantique à l’Oural...Mais ceci est une autre histoire, peut-être malheureusement déjà en marche.

Emmanuel Dupuy est président de l’Union des Républicains Radicaux (U2R)


Commentaires

mardi 3 novembre 2009 à 22h16


كويتيات
طرب
فرح
صدى الملاعب
العاب
شات
منتديات
دردشه الرياض
شات صوتي
بلياردو
العاب سيارات
يوتيوب فيديو
العاب بنات
قران كريم
صرقعه
مساطيل
يوتيوب
داماس لتحميل الصور
image upload
تحميل ملفات
دليل مواقع
استضافة المواقع
.htaccess
alxa
داماس
بوابة داماس
Damas
software
المنتديات العامة
الاسلام
الشعر والشعراء
الطبخ
القانون العام
برامج
All In One
تعريب برامج
روابط رابيد شير
تحرير الفيديو
تبادل الملفات
شروحات برامج
التصميم
دروس فوتوشوب
التصوير
الخطوط العربية
Linux
تطوير المواقع
تصاميم
البرمجة
التطبيقات الهندسية
الركن التعليمي الهندسي
الشبكات
الكتب الالكترونية
الطب والصحة
طرائف والغاز
برامج الجوال
صور
العاب
الرياضة
تصميم الأسطوانة
تصميم الويندوز
العمليات التجميليه
إضافة البرامج و الدرايفرات
Multiboot
Unattended Windows Vista
استضافة مواقع
سوريا
دمشق
بوابة دمشق
بوابة سوريا
منتدى
منتديات
منتدى داماس
منتديات داماس
شبكة داماس
موقع داماس
برامج داماس
داماس للبرامج
سوريا
سوريه
سورية
السعودية
السعوديه
مواقع سوريه
مواقع سعوديه
مواقع سعودية
منتديات سعوديه
المنتديات السعودية
منتديات سعودية
المنتديات السعوديه
منتديات سوريه
المنتديات السورية
منتديات سورية
المنتديات السوريه
منتديات سوريا
موقع سعودي
المواقع السعودية
السعودية
مواقع كويتية
مواقع كويتيه
مواقع الكويت
المواقع الكويتيه
المواقع الكويتية
موقع كويتي
مواقع بحرينية
المواقع البحرينية
مواقع بحرينيه
المواقع البحرينيه
موقع بحريني
مواقع البحرين
موقع بحريني
مواقع قطرية
المواقع القطرية
مواقع قطريه
المواقع القطرية
موقع قطري
مواقع قطر
موقع قطر
مواقع اماراتية
المواقع الاماراتية
مواقع اماراتية
المواقع الاماراتية
موقع اماراتي
مواقع اماراتيه
مواقع الامارات
مواقع عمانية
المواقع العمانية
مواقع عمانيه
المواقع العمانيه
موقع عماني
مواقع عمان
مواقع سورية
المواقع السورية
مواقع سوريه
المواقع السوريه
موقع سوري
مواقع سوريا
مواقع سعودية
المواقع السعودية
مواقع سعوديه
المواقع السعوديه
موقع سعودي
منتدى سعودي
منتديات سعودية
Backgrounds
Free Submissions Directory
Free Submissions Directory
Free Submissions Directory
Free Submissions Directory
Free Submissions Directory
Free Submissions Directory
Free Submissions Directory
Free Submissions Directory
Free Submissions Directory
Free Submissions Directory

Logo de インプラント
lundi 26 janvier 2009 à 03h39 - par  インプラント
Site web : インプラント
dimanche 30 mars 2008 à 15h03

Tout d’abord il faut bien preciser que la Turquie n’est pas un pays d’arabe et les turcs ne sont pas arabes.La deuxieme chose est que la Turquie n’est pas un pays musulman.C’est un pays laic grâce au pere des turcs, c’est à dire Atatürk.3ement il y a quand meme une population de chretiens et juifs et qu’il ne faut pas oublier que pendant la deuxieme guerre mondiale les juifs se sont énfuis vers la Turquie surtout en Ýzmir ou ils sont bienvenues et ou ils pouvaient pratiquer leur religion librement.Et dernierement C’est la Turquie qui a donne le droit de vote, etc aux femmes AVANT QUE plusieurs pays europeennes.Merci

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

28 janvier 2009 - REFERENDUM HISTORIQUE EN BOLIVIE (de notre correspondant permanent en Amérique latine Jean-Michel Hureau)

La Bolivie a vécu un jour historique le 25 janvier puisque, pour la première fois de son (...)

5 avril 2007 - Arrestation de quatre militantes féministes à Téhéran : Réagissons !

Merci à Maryam Youssefi de nous avoir alerté sur cette information, qui implique une action. (...)