L’humeur de José Barros

jeudi 31 mars 2022
par  José Barros
popularité : 15%

Élections présidentielles sans surprises !

Tous les instituts de sondage présentent sans aucune équivoque Emmanuel Macron comme vainqueur de l’élection présidentielle en remplacement d’Emmanuel Macron à la présidence française. Et ils l’ont dit avec tellement de certitude qu’évidemment, il n’y aura pas besoin d’aller voter ! Le doute qu’on eu les organismes de sondage, un doute infime, dirons-nous, concerne la seconde place. Aujourd’hui, à quelques jours du premier tour, ils continuent à indiquer la candidate d’extrême droite en deuxième position pour affronter Emmanuel Macron. Et tous les débats publics vont dans ce sens, avec une divergence linguistique qu’ils aimeraient résoudre : une divergence dans la classification des courants de pensée. C’est qu’il y a des têtes de mule qui veulent tirer des enseignements du passé historique, et d’autres têtes de mule aussi qui comme toujours dans ces débats, ne veulent pas chercher de références à l’histoire mais juste regarder le présent.

La divergence linguistique est la suivante : alors que certains continuent de dire que les groupes d’extrême droite de Zemmour et Marine Le Pen sont respectivement des groupes qui défendent des idées nazies et fascistes/racistes, d’autres intervenants disent que non ! Ils disent que ces idées qu’ils apportent au public ne sont que des idées " de droite" et qu’ils veulent eux-mêmes corriger cette appellation d’extrême droite, de nazis et fascistes. Bon, si les dirigeants eux-mêmes de ces partis disent qu’ils ne sont ni nazis ni fascistes/racistes, alors, les historiens n’ont qu’à aller se faire voir ! Moi, Jose da Silva Barros, je pourrais être Joseph des Ronces d’Argile, en français, mais j’ai gardé le respect de mon histoire !

Comment faire barrage contre l’extrême droite…

Maintenant, il est sans doute trop tard mais si les candidats qui se disent à gauche démissionnaient en faveur de Mélenchon, qui est le candidat à gauche avec le plus d’intentions de votes, cette audace empêcherait ainsi le passage à l’arrière-plan de Marine Le Pen, faisant barrage pour que ce ne soit pas elle qui affronte Macron au second tour, secoue un peu le jeu et surtout empêche que l’extrême droite soit montrée au monde comme étant une force représentant plus de 40% des élus français ce qui n’est pas vrai !

Bien sûr que ce n’est pas vrai ! Le pays des droits des hommes, des droits des femmes, des droits de l’enfant... le pays qui déjà en 1789 portait les idées de « Liberté, Égalite, Fraternité » comme devise de la République française ne peut montrer au monde que plus de 40% de ses électeurs vivent, en 2022, cet état d’esprit qui transpire les ressentiments de rancoeur, de haine, d’ostracisme qui nourrissent cette horreur qui amène les humains à adopter des orientations fascistes et nazistes... Partis de gauche, gens de gauche, vers où laissez-vous aller vos conquêtes ?

Élections présidentielles sans surprises ! (II)

Le plus grand, ou l’un des plus grands ennemis de la démocratie, c’est le silence ! C’est juste le laisser aller sans protestation ! C’est l’abstention ! Et il paraît qu’aux prochaines élections présidentielles ici en France, le pourcentage d’abstentions, peut-être plus accentué au second tour, va aboutir à montrer au monde une très mauvaise vision de ce qu’est l’électorat français car ce taux très élevé d’abstention favorisera Marine Le Pen, qui passerait vraiment le premier tour. Ce qui, si cette forte abstention se confirmait, pourrait rapprocher les candidats de 50% des voix pour chacun candidat et cette vérité restera loin de la vérité !

Peut-être une confrontation entre E. Macron et Jean-Luc Mélenchon, le candidat de gauche avec la meilleure position en cette veille d’élection, pourrait faire prendre un petit tournant au choses et susciter plus d’enthousiasme dans les élections. Parce que l’abstention, une position de passivité qui ne peut rien résoudre, est le plus souvent mauvaise conseillère !

Et une chose très ennuyeuse pour moi en tant que français serait celle-ci : quand je me retrouverai à l’étranger et que quelqu’un me lancerait à la figure que dans mon pays, pays des droits de l’homme, 50% des français sont des fascistes, je refuse complètement de l’’accepter car n’est-ce pas la vérité ! Écoutez bien, gens du monde entier ! Ce n’est pas la vérité !


Commentaires

Brèves

1er mars 2012 - BREF HOMMAGE A MENDES FRANCE, par François LEDRU

Chez les Ledru, bourgeois catho (comment puis-je être si différent d’eux ?), les gosses (...)

17 août 2009 - SIGNEZ LA PETITION ANTI-BONUS !

Les grands dirigeants du monde prétendent ne rien pouvoir faire dans leur pays contre le retour (...)

25 mai 2008 - NOUS SOMMES ELUS DU PEUPLE, PAS DE SARKOZY : POUR LA DEFENSE DU DROIT DE GREVE : DESOBEISSANCE CIVILE DES ELUS !

Le 15 mai 2008, le président de la République en titre a osé remettre en cause le droit de (...)