L’amitié à la façon GAFA

Illustration glanée sur le net par elle-même. Traduction de João Silveirinho
dimanche 14 août 2022
par  Cristina Branco
popularité : 5%

Beaucoup de gens ont vécu, sans comprendre le comment ni le pourquoi, ce genre de situation : après quelques années d’échanges et d’amitié virtuelles, ils décident de passer à la réalité, parce que l’occasion s’est proposée, ou parce que l’une des parties a forcé la situation, et ils conviennent d’un café, d’un verre, d’un thé, d’une promenade, d’une simple rencontre. Ils ne se connaissent pas, mais ils ne sont pas non plus inconnus, ce sont de longs échanges lors de conversations, dans le virtuel. La rencontre a lieu, tout se passe merveilleusement bien, on apprend à se connaître, on rigole beaucoup, on boit quelques verres, on échange des numéros de téléphone et puis... Silence ! (on va chanter le fado !* )

Vient le temps des questions : Aurais-je fait une faute ? Tes pieds sentaient mauvais ? La réalité vous a-t-elle laissé tomber ? Ai-je payé l’addition ?... Ils restent petits comme ces enfants qui, dans la cour de l’école, sont délaissés à la récré par leur meilleur ami. Ils avalent l’humiliation et la vie continue...

Il y a ceux qui vont voir des amis virtuels comme un touriste qui va voir Mona Lisa et dit : « Regarde, le tableau est tellement petit, rien de spécial. Il ne s’agit pas d’une question d’expectatives sentimentales, mais d’amitié. Peu imaginent que l’amitié puisse être si importante pour certains, que ces choses laissent des séquelles comme une rencontre romantique ratée. *Le fado, comme toute belle musique, s’écoute dans le silence. Dans les maisons de fado, on en prévient souvent les non-initiés par la phrase : silencio, vai-se cantar o fado


Portfolio

JPEG - 36.8 ko

Commentaires

Brèves

22 septembre 2011 - Manifeste contre le dépouillement de l’école

A lire voire signer sur http://ecole.depouillee.free.fr Nous, collectif contre le (...)

20 avril 2010 - NON AUX RETOURS FORCES VERS L’AFGHANISTAN

A la suite du démantèlement du camp principal de Calais, le 22 septembre dernier, où résidaient (...)

31 juillet 2009 - PETITION POUR L’HOPITAL PUBLIC, A SIGNER ET FAIRE SIGNER

la pétition de défense de l’hôpital public, à faire signer au plus grand nombre possible (...)