La foire d’empoigne

Par Jean-Michel Hureau
jeudi 6 avril 2006
popularité : 1%

La multiplicité des candidatures annoncées ou supposées à l’élection présidentielle de 2007 laisse augurer d’un scénario semblable à celui de 2002. Qu’à droite, on trouve Le Pen, Meygret, Villiers, Sarkozy, Saint-Josse, Boutin, Bayrou, Dupont-Aignan ou d’autres, c’est leur affaire. Ce qui est plus préoccupant est que pour donner une véritable alternative à la France, il faudrait aussi qu’à gauche, on fasse un peu taire les égos. Du côté de la gauche libérale, on assiste à des joutes verbales et des « petis mots » qui permettent à chacun de se placer dans les starting-blocks. Royal caracole dans les sondages alors que Lang, Strauss-Kahn ou Fabius espèrent toujours recevoir l’investiture du PS. Le PRG, les Verts, la LCR, LO, le PT semblent envisager de présenter un candidat. Et pourquoi pas le MRC ou José Bové. Le Pen dispose d’un électorat qui lui permet, avec 17 ou 18% des voix d’aller au deuxième tour. La dispersion des voix au premier tour fait que, dans ce cas, il faudra choisir entre lui et un ou une autre. Evidemment, c’est l’autre qui sera élu puisque 70% des français ne voteront jamais Le Pen.

Nous entrerions alors dans un drôle de système électoral où pour devenir président, il suffirait d’arriver en tête au premier tour ou, pourquoi pas, derrière Le Pen. On aurait alors, soit Sarko, le flambeur des banlieues, soit Ségolène, qui maîtrise parfaitement l’art royal de ne s’exprimer sur aucun grand sujet. Elle est même l’adversaire favorite de Le Pen et Sarko au deuxième tour. Bien sûr, puisqu’elle serait plus facile à battre. On devra reconnaître, au passage, la sagesse de Marie-George Buffet de ne pas se prononcer aujourd’hui pour une candidature communiste mais d’appeler à une candidature unique de la gauche non-libérale et surtout à des candidatures communes aux législatives. C’est la voix de la raison pour une alternative réelle au libéralisme sauvage.


Commentaires

Logo de FX用語
mardi 23 décembre 2008 à 16h06 - par  FX用語

指値/塩漬け/シカゴ筋/市場金利/ジャスダック/証拠金/スイスフラン/ストックオプション/スプレッド/スワップ金利/スワップ取引/世界銀行/セカンダリーマーケット/設備投資/センチメント/送金小切手/総合口座/想定元本/損切り/サイコロジカルライン/サブプライムローン/ザラ場/債務/サーチャージ/ジェネリック医薬品/時価総額/シナジー効果/証券会社/信託銀行/スクウェアポジション/ストップ安/ストラテジスト/スタグフレーション/ストラクチャードファイナンス/世界恐慌/潜在株式/世界貿易センター/ゼロ金利政策/戦略的同盟/想定為替レート/総資産利益率/ソーシャルマーケティング/総資本/相互会社/タックス・ヘイブン/建玉/建値/単元株/チャートポイント/中央銀行/長期金利/長期投資/追加証拠金/ツー・ウェイ・プライス/通貨インデックス/通貨先物取引/デイトレード/ディーリング/ティック/テクニカルチャート/デフレーション/東京外国為替市場/取引所取引/ドルコスト平均効果/トレンド/脱税/ダウ平均/短期金融市場/ダブルボトム/知的財産/中型株/直接金融/長期プライムレート/地域再生ファンド/通貨の切り上げ/通貨危機/追加型投資信託/積立定期預金/低位株/ディスクロージャー/手付金/敵対的買収/デリバティブ/投機/投資信託/投資家/東証株価指数/東京オフショア市場/ナスダック/ナッシング・ダン/成行/難平/日銀短観/日経225/日本銀行/入札談合/抜く/値洗い/値ざや稼ぎ/ネット専業証券/

Site web : FX用語
Logo de FX用語
mardi 23 décembre 2008 à 16h05 - par  FX用語

年金/ノーオファー(ビッド)/ノーロードファンド/ノンバンク/ナイター取引/永田町/内需/内部金融/ナスダック指数/2:8の法則/日銀総裁/ニューディール政策/日経景気インデックス/ニンジャローン/ネクスト11/ネットバンク/値付率/値幅制限/ノックダウン生産/のれん代/ノミ行為/ハイパー・インフレーション/始値/バブル経済/反対売買/ヒット/ビッド/日計り商い/評価損益/ファンダメンタルズ/フォレックス/プライマリーバランス/ブローカー/ヘッジ/ヘッジファンド/ベンチャー企業/変動為替相場制/ポートフォリオ/ポケット外貨/ポジション/保証金維持率/ベンチャーキャピタル/ボラティリティ/ホワイトナイト/粉飾決算/米ドル建て債券/標的市場/風説の流布/プライマリー・マーケット/法定利率/パックマンディフェンス/貧困ビジネス/ポジショントレード/ヘラクレス市場/ハンセン指数/振決国債/フェアトレード/ほふり/比較広告/配当/排出権取引/バイオガソリン/ベストプラクティス/ベーシスポイント/BDI/マークトゥマーケット/マイン/マクロ経済/ミクロ経済/ミシガン大学消費者景況感指数/ミニ株取引/ムーディーズ/無為替/名目金利/メキシコ通貨危機/メジャーカレンシー/戻り高値/モバイル取引/もみ合い/モラトリアム/民間非営利組織/ミューチュアルファンド/マザーズ/マネーサプライ/マネーフロー/民活プロジェクト/メルコスール/マーチャンダイジング/メガバンク/メディアミックス/メディアリテラシー/マクロマーケティング/緑の革命/約定/安値覚え/やれやれ売り/有価証券/有限責任/有効証拠金/融資/

Site web : FX用語
Logo de インプラント
lundi 22 décembre 2008 à 07h41 - par  インプラント
Site web : インプラント

Brèves

1er mars 2012 - BREF HOMMAGE A MENDES FRANCE, par François LEDRU

Chez les Ledru, bourgeois catho (comment puis-je être si différent d’eux ?), les gosses (...)

17 août 2009 - SIGNEZ LA PETITION ANTI-BONUS !

Les grands dirigeants du monde prétendent ne rien pouvoir faire dans leur pays contre le retour (...)

25 mai 2008 - NOUS SOMMES ELUS DU PEUPLE, PAS DE SARKOZY : POUR LA DEFENSE DU DROIT DE GREVE : DESOBEISSANCE CIVILE DES ELUS !

Le 15 mai 2008, le président de la République en titre a osé remettre en cause le droit de (...)