THURAM PRESIDENT !?!?

jeudi 27 juillet 2006
par  Jean-Luc Gonneau
popularité : 3%

Lilian Thuram est un drôle de type. Sportif couvert d’honneurs, ne défrayant aucune chronique pipole au bras d’une girl épicée ou cover, réputé pour son fair play imperturbable, loin des coups de boule, membre d’une instance un peu somnolente, le Haut Conseil de l’Intégration, machin alibi que l’on n’entend guère tandis que les chasses aux enfants, et pas qu’aux enfants, replongent notre pays dans les miasmes d’une époque, l’Occupation, qu’on espérait révolue. Sauf que Thuram, lui, on l’entend. Régulièrement, sans effet de manche mais avec une redoutable rigueur dans le propos et dans les idées. Sarkozy cause racaille et kârcher cet hiver. Thuram contre, et explique. Le Pen met en doute la « francité » de l’équipe de France, et Thuram le renvoie dans ses buts, c’est le cas de le dire, toujours calme, courtois, toujours implacable : « je ne suis pas noir, M. Le Pen, je suis français ». On l’interroge sur la « lepénisation des esprits » ? Il répond qu’il y a plus grave, et c’est leur « sarkozysation ». Cela, Mme Royal, avec sa militarisation de l’ « intégration » et son « ordre juste », est incapable de le dire. Les autres « présidentiables » socialistes non plus, tant est phénoménal leur talent pour banaliser jusqu’aux choses justes qu’il leur arrive -parfois- de dire. Et les porte-paroles de la gauche antilibérale sont tellement snobés par les médias que ce qu’ils diraient s’ils le disaient est à peine audible.

Cette gauche qui construit peu à peu les fondements programmatiques d’une alternative au libéralisme apparaît en peine de leadership. De temps à autre, la presse nous entretient des entrechats des « trois B », Olivier Besancenot, José Bové, Marie-Georges Buffet, voire de quelques outsiders. Aucun nom, à ce jour, ne recueille l’assentiment général. Tandis que Thuram...

Nous avons, parce que nous sommes taquins, testé l’hypothèse « Thuram président » auprès d’un échantillon, restreint, de figures de la gauche antilibérale, avec un petit couplet sournois préparé à l’avance : vous voulez un candidat capable de tenir tête à Sarkozy ? Thuram. Vous voulez un candidat qui ne soit pas le prisonnier d’une organisation politique ? Thuram. Vous voulez un candidat qui soit représentatif de la diversité de notre population ? Thuram. Vous voulez un candidat qui coinnaisse de près ce qui se passe dans les cités et les quartiers, parce qu’il en vient ? Thuram. Réaction quasi unanime de nos interlocuteurs en trois temps. Stupéfaction d’abord, car on sort du champ politico-syndicalo-associatif. Réflexion ensuite : on comprend aux regards et aux silences que l’idée tourne dans les têtes, du genre, tiens après tout c’est pas con, effet sans doute du petit argumentaire appât. Puis le ressaisissement : « oui, mais c’est pas possib’ ». Ce qui est possible, c’est que Lilian Thuram, exemplaire sur la défense des libertés, ne soit pas un thuriféraire convaincu de la nécessité d’une alternative au libéralisme. Ce qui est possible et même peut-être probable, c’est qu’il ne soit en aucune façon intéressé à prendre des responsabilités politiques. Mais, en mettant de côté si l’on veut l’histoire présidentielle, est-ce que ça ne vaudrait pas le coup que les copains des trois B discutent un bout avec Thuram. Ce serait bien d’avoir Thuram avec nous, non ?


Commentaires

jeudi 21 décembre 2006 à 09h41

Je ne connais rien au sport et je n aime pas le foot, j ai un a priori plutot negatif.... mais ca me semble de fait une bonne idee.

Je ne connais pas le bonhomme, mais l article le presente sous un angle tres positif. si ce qui y est dit est vrai, alors je serai pret a suivre tant il me semble indispensable de faire obstacle aux danger LePen-Sarkozy et a la fadasse Royal qui penchera vite vers le social liberalisme version paternaliste tendance travail-famille- ?

Quelles sont les positions de Thuram vis a vis de la gauche antiliberal ? et des principaux grands problemes a venir : environnement (ecologie) et repartition des richesses ?

En tous les cas, ce serait bien s il s alliait a la gauche anti liberale.

Est ce que les redacteurs de l article lui ont demande ???

Logo de daniel.dosias
jeudi 2 novembre 2006 à 11h40 - par  daniel.dosias

M.Thuram

Votre engagement pour les sans logis de Cachan et vos propos sur les vindictes populistes (fascistes ?) de M.Sarkozy vont dans le bon sens ; cependant, ce qui me chiffonne, c’est votre silence pour la jeune Mama, brûlée à plus de 60% dans le bus de Marseille .... il faut aussi dénoncer le crime quand il existe de l’autre côté ! cela serait à votre honneur !

Logo de ANIROC
samedi 30 septembre 2006 à 09h28 - par  ANIROC

Sinon Président (parce qu’il faudrait quand même que les mentalités bougent énormémént !!!) en tous cas il est fort possible (et souhaitable !) que Mr THURAM soit Ministre d’un gouvernement socialiste....liberal ou pas !
POURVU QUE CE NE SOIT PAS ...MINISTRE DES SPORTS...ou de l’"INTEGRATION"... ou qq chose dans ce (mauvais) goût là) un peu trop fastoch quand même... pour ma part, je le verrais bien à la Santé, à l’Intérieur, aux Affaires Etrangères....

dimanche 10 septembre 2006 à 23h48

Bonjour,

J’ai été très impressionné par le reportage consacré à notre cher THURAM, il incarne la bontée et la générosité envers la Jeunesse de notre Pays, il est digne de représenter notre Pays au niveau du sport. Son sens de l’approche et son niveau d’écoute en direction des jeunes et des personnes défavorisés lui permette de recueillir de nombreux témoignages réels.

Afin de faire honneur à THURAM, il faut vous inscrire sur les listes électorales afin de chasser définitivement Monsieur SARKOZY, car la jeunesse ne mérite pas qu’on la maltraite.

Succès à la Jeunesse avec THURAM !

Jacques PINOTTI
Ancien Conseiller Municipal de DRAP (Alpes Maritimes)

jeudi 7 septembre 2006 à 12h22

reste à savoir si il est intéressé ou comment le convaincre...

Thomas Lumbi

Logo de Nadia
mercredi 9 août 2006 à 17h33 - par  Nadia

Je pense que déjà Thurma rafflerait toutes les voies des départemtents d’Outre Mer. Il serait même capable de raffaler le voix de tous les jeunes de souche afro-maghrébine et musulmane. Puis, en analysant bien ce qu’il dit, il arrive à clouer Sarkosy, il aime la Philosophie et c’est un homme cultivé qui sort des citations...
Finalement, c’est un sportif avec une grosse matière grise...

Comme quoi qu’on peut être intellectuel et sportif de haut niveau...

Bonne idée !

Logo de Zamenhof
mercredi 2 août 2006 à 13h37 - par  Zamenhof

Est-que quelqun’un l’a fait ? Sait-on le résultat ?

Brèves

1er mars 2012 - BREF HOMMAGE A MENDES FRANCE, par François LEDRU

Chez les Ledru, bourgeois catho (comment puis-je être si différent d’eux ?), les gosses (...)

17 août 2009 - SIGNEZ LA PETITION ANTI-BONUS !

Les grands dirigeants du monde prétendent ne rien pouvoir faire dans leur pays contre le retour (...)

25 mai 2008 - NOUS SOMMES ELUS DU PEUPLE, PAS DE SARKOZY : POUR LA DEFENSE DU DROIT DE GREVE : DESOBEISSANCE CIVILE DES ELUS !

Le 15 mai 2008, le président de la République en titre a osé remettre en cause le droit de (...)