Lettre ouverte à Madame Simone Veil

Par Annie Carton
jeudi 26 avril 2007
par  Annie Carton
popularité : 1%

Madame,

Je m’adresse à vous au nom de l’admiration que m’a toujours inspirée votre courageuse reconstruction après les épreuves que vous avez subies dans votre jeunesse et au nom de l’estime que j’ai eue pour votre combat en faveur du droit des femmes.

Je ne suis pas de votre bord politique mais votre honnêteté ne me paraissait pas pouvoir être mise en doute. Sans appartenir à un parti politique, je mets à la base de mes engagements de citoyenne les valeurs de démocratie, de justice, de paix, de solidarité envers les plus démunis, de respect des droits humains, de protection de l’enfance. Valeurs que nous pouvions avoir en commun, me semblait-il.

C’est pourquoi, lorsque j’ai appris votre soutien à M. Sarkozy, j’ai d’abord été incrédule puis effondrée. Non ! Pas elle ?!

- Qu’est-ce qui a pu vous pousser à prendre cette décision alors que les valeurs citées plus haut sont bafouées depuis des années par les paroles et les actes de M.Sarkozy ? Non, ce n’est pas le diaboliser que de rappeler des faits comme les arrestations musclées, au petit matin, de familles étrangères avec jeunes enfants paniqués. J’avais imaginé que votre vécu vous aurait, au contraire, incitée à rejoindre le Réseau Education Sans Frontières.

- Qu’est-ce qui a pu vous pousser à prendre cette décision alors que vos connaissances historiques vous permettent d’analyser les mécanismes de manipulation des foules, de contrôle des médias et de prise du pouvoir utilisés par les dictateurs européens de votre jeunesse ? Ne voyez-vous pas que, dans un contexte certes différent, le même genre de monstre gangrène notre société ? Non, je n’exagère pas : chaque jour M. Sarkozy est monté d’un cran dans le populisme, les tentatives de division, la désignation de boucs émissaires, l’utilisation des moyens de l’Etat à son profit personnel ...

- Qu’est-ce qui a pu vous pousser à prendre cette décision alors que les flatteries publiques de M.Sarkozy envers votre personne sont contredites par ses dérapages privés ? J’en suis humiliée pour vous. Je n’imagine pas que vous acceptiez d’être son otage en restant silencieuse face à sa vision de l’identité nationale, de l’immigration, des travailleurs précaires, face à ses choix économiques favorisant de façon éhontée les nantis.

Je n’ose croire que votre entourage filtre les informations parvenant jusqu’à vous, vous empêchant d’exercer votre lucidité. Je n’imagine pas, non plus, qu’un quelconque intérêt personnel puisse vous guider. Vous ne pouvez être dupe du bien récent changement de ton et de vocabulaire du candidat, changement peu crédible au regard des faits passés et du programme annoncé.

Alors, je vous conjure de retrouver le courage de votre jeunesse et de parler haut et fort pour dire que les valeurs qui vous animent vous interdisent d’accepter la société orwellienne que veut nous imposer M.Sarkozy. Ceux qui ont tenté de nous alerter en 1933 n’ont pas été entendus à temps. Votre parole serait d’un grand poids pour nous éviter la même si lourde erreur.

J’espère, Madame, que vous entendrez l’appel d’une simple citoyenne.

Annie CARTON 06 le 26 avril 2007


Commentaires

Logo de インプラント
lundi 12 janvier 2009 à 04h31 - par  インプラント
Site web : インプラント
Logo de インプラント
samedi 3 janvier 2009 à 03h32 - par  インプラント
Site web : インプラント
Logo de FX用語
jeudi 1er janvier 2009 à 23h44 - par  FX用語

指値/塩漬け/シカゴ筋/市場金利/ジャスダック/証拠金/スイスフラン/ストックオプション/スプレッド/スワップ金利/スワップ取引/世界銀行/セカンダリーマーケット/設備投資/センチメント/送金小切手/総合口座/想定元本/損切り/サイコロジカルライン/サブプライムローン/ザラ場/債務/サーチャージ/ジェネリック医薬品/時価総額/シナジー効果/証券会社/信託銀行/スクウェアポジション/ストップ安/ストラテジスト/スタグフレーション/ストラクチャードファイナンス/世界恐慌/潜在株式/世界貿易センター/ゼロ金利政策/戦略的同盟/想定為替レート/総資産利益率/ソーシャルマーケティング/総資本/相互会社/タックス・ヘイブン/建玉/建値/単元株/チャートポイント/中央銀行/長期金利/長期投資/追加証拠金/ツー・ウェイ・プライス/通貨インデックス/通貨先物取引/デイトレード/ディーリング/ティック/テクニカルチャート/デフレーション/東京外国為替市場/取引所取引/ドルコスト平均効果/トレンド/脱税/ダウ平均/短期金融市場/ダブルボトム/知的財産/中型株/直接金融/長期プライムレート/地域再生ファンド/通貨の切り上げ/通貨危機/追加型投資信託/積立定期預金/低位株/ディスクロージャー/手付金/敵対的買収/デリバティブ/投機/投資信託/投資家/東証株価指数/東京オフショア市場/ナスダック/ナッシング・ダン/成行/難平/日銀短観/日経225/日本銀行/入札談合/抜く/値洗い/値ざや稼ぎ/ネット専業証券/

Site web : FX用語
Logo de FX用語
mercredi 31 décembre 2008 à 15h22 - par  FX用語

アイザー・ウェイ/相対取引/アウトライト/アナリスト/アノマリー/委託介入/委託手数料/インカムゲイン/インサイダー取引/インターバンク市場/ウィークオーダー/ウォールストリート/受渡日/売上高営業利益率/エマージング市場/エリオット波動理論/円建て/円高/円安/追証/オイルマネー/&nbsp欧州連合/オプション取引/オンライントレード/赤字国債/OAPEC/悪徳商法/頭金/アパート経営/イスラム金融/インポッシブルトリニティ/インデックスファンド/異業種参入/イールドスプレッド/失われた10年/薄商い/ウルグアイラウンド/上放れ/売りオペレーション/円の国際化/円キャリー取引/LDC/エコファンド/営利原則/オイルショック/オルタナティブ投資/欧州復興開発銀行/大株主/オピニオンリーダー/外貨準備/外国為替証拠金取引/外国人投資家/カルテル/為替/キウィ/機関投資家/基軸通貨/規制緩和/キャピタルゲイン/クォート/口先介入/クロス取引/グローバル・ソブリン/景気/経済成長率/経常黒字/現受け・現渡し/高金利通貨/好材料/公定歩合/国内総生産/購買力平価/買い支え/兜町/外部金融/買方金利/企業買収/キャッシュフロー/キャピタルフライト/恐怖指数/金融ビッグバン/グローバリゼーション/黒字倒産/組戻/グローバルマーケティング/グラミン銀行/気配値/現金通貨/景気動向指数/経済白書/限月/公正取引委員会/公的資金投入/個人向け国債/固定費/コンプライアンス経営/債券/裁定取引/歳入/先物為替/

Site web : FX用語
Logo de FX用語
mercredi 31 décembre 2008 à 15h22 - par  FX用語

年金/ノーオファー(ビッド)/ノーロードファンド/ノンバンク/ナイター取引/永田町/内需/内部金融/ナスダック指数/2:8の法則/日銀総裁/ニューディール政策/日経景気インデックス/ニンジャローン/ネクスト11/ネットバンク/値付率/値幅制限/ノックダウン生産/のれん代/ノミ行為/ハイパー・インフレーション/始値/バブル経済/反対売買/ヒット/ビッド/日計り商い/評価損益/ファンダメンタルズ/フォレックス/プライマリーバランス/ブローカー/ヘッジ/ヘッジファンド/ベンチャー企業/変動為替相場制/ポートフォリオ/ポケット外貨/ポジション/保証金維持率/ベンチャーキャピタル/ボラティリティ/ホワイトナイト/粉飾決算/米ドル建て債券/標的市場/風説の流布/プライマリー・マーケット/法定利率/パックマンディフェンス/貧困ビジネス/ポジショントレード/ヘラクレス市場/ハンセン指数/振決国債/フェアトレード/ほふり/比較広告/配当/排出権取引/バイオガソリン/ベストプラクティス/ベーシスポイント/BDI/マークトゥマーケット/マイン/マクロ経済/ミクロ経済/ミシガン大学消費者景況感指数/ミニ株取引/ムーディーズ/無為替/名目金利/メキシコ通貨危機/メジャーカレンシー/戻り高値/モバイル取引/もみ合い/モラトリアム/民間非営利組織/ミューチュアルファンド/マザーズ/マネーサプライ/マネーフロー/民活プロジェクト/メルコスール/マーチャンダイジング/メガバンク/メディアミックス/メディアリテラシー/マクロマーケティング/緑の革命/約定/安値覚え/やれやれ売り/有価証券/有限責任/有効証拠金/融資/

Site web : FX用語

Brèves

1er mars 2012 - BREF HOMMAGE A MENDES FRANCE, par François LEDRU

Chez les Ledru, bourgeois catho (comment puis-je être si différent d’eux ?), les gosses (...)

17 août 2009 - SIGNEZ LA PETITION ANTI-BONUS !

Les grands dirigeants du monde prétendent ne rien pouvoir faire dans leur pays contre le retour (...)

25 mai 2008 - NOUS SOMMES ELUS DU PEUPLE, PAS DE SARKOZY : POUR LA DEFENSE DU DROIT DE GREVE : DESOBEISSANCE CIVILE DES ELUS !

Le 15 mai 2008, le président de la République en titre a osé remettre en cause le droit de (...)