Qu’est-ce qu’être anti-libéral aujourd’hui ?

Par Jean-Luc Gonneau
jeudi 24 février 2005
par  Jean-Luc Gonneau
popularité : 1%

Qu’est-ce qu’être anti-libéral aujourd’hui ?

Par Jean-Luc Gonneau

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Comme souvent, le mieux est peut-être de s’entendre sur les mots. Être libéral a bonne presse, le mot s’accouple à un esprit ouvert et tolérant. Le bourgeois libéral est ouvert aux arts, partage parfois un joint, comprend les minorités, d’ailleurs, il a des amis de couleur. Plus sérieusement, ce n’est pas ce libéralisme là qui nous tracasse. Ouverture et tolérance sont des vertus dont s’accommode fort bien la République, qui les garantit et les étend. Ce qui nous intéresse, évidemment, c’est le libéralisme économique. Nous ne sommes pas du même bord que M. Madelin à cause de ses positions sur le cannabis ou le port de la cravate, mais parce que la doctrine économique, et bien entendu ses conséquences sociales, qu’il défend doit à nos yeux être combattue.

Le libéralisme économique peut se résumer à un principe fort : le marché, la concurrence est le mécanisme le plus efficace pour orienter les activités humaines (production) et les récompenser (allocation des ressources par les revenus et la consommation). Pour un libéral, le marché est indépassable (les socialistes ont osé l’écrire, eux-aussi). Après, une fois le principe admis, on peut chipoter sur les modalités. Les ultras souhaitent, pour des raisons opposées à celles de Marx, le dépérissement de l’Etat et plus généralement de l’action publique, qui pollue le fonctionnement du marché, implique, forcément comme eût dit Duras, lourdeur, incompétence, gabegie. Car l’entreprise, elle, fruit de l’initiative privée, est, forcément toujours, légère, compétente, économe. D’ailleurs, si elle ne l’est pas, elle crève : voyez Enron et demain, peut-être, Vivendi, hier idolâtrées, aujourd’hui déchues. D’autres estiment qu’il faut poser des règles du jeu (car le libéralisme est un jeu, avec des gagnants et des perdants) afin de ne pas tricher. Car il arrive que les entreprises, toutes compétentes et efficaces qu’elles soient, trichent. Alors on désigne des arbitres, depuis les organismes de contrôle boursiers, dont on vient de voir, à propos de Vivendi, comment il avait en fait été décidé de passer sous silence les opérations irrégulières, quitte à se réveiller quand le « bad guy » est à terre, ou presque, jusqu’à des machins, comme disait le Général, internationaux, du genre OMC, dont le double objectif affiché est d’étendre la concurrence et de la « moraliser ». Pour étendre, on peut lui faire confiance. D’autres encore, estiment qu’il faut encadrer le marché. C’est le cas de la mouvance sociale démocrate : le marché est indépassable, bon, mais il est violent. On cherchera alors à en contrebalancer les effets par des mesures de redistribution sociale, s’ajoutant aux règles du jeu précédentes : c’est un peu cautère sur jambe de bois, ou plutôt sparadrap et aspirine pour résorber une fracture, ça ne fait pas de mal, mais guère de bien, ou alors aux marges, disons que ça fait tomber momentanément la fièvre. Nous ne referons pas ici un cours, ou une compilation, des multiples analyses contre le libéralisme économique qui ont marqué l’histoire depuis deux siècles. Marx et Keynes en sont les grands noms. A des degrés divers, Stiglitz et notre confrère Bernard Maris, « oncle Bernard », figurent parmi les continuateurs.

Pour les libéraux, et même pour une bonne partie de la gauche, Marx est hors-jeu, disqualifié par la chute du mur de Berlin. C’est injuste et à la limite de l’idiot. La crise économique qui couve, et parfois éclate, est une illustration in vivo de la description de Marx de la baisse tendancielle des taux de profit : il est impossible de satisfaire longtemps les exigences des « investisseurs » (synonyme libéral de spéculateur) en matière de rémunération du capital, sauf à opérer des prédations (concentrations) qui ont leurs limites : quand il n’y a plus rien à grignoter, les fauves se bouffent entre eux. Keynes, dandy chic et plus contemporain, est mieux traité, mais guère : ses recettes, disent les libéraux de gauche, marchaient bien au niveau d’économies nationales mais, dans un contexte de mondialisation (inéluctable, bien sûr), elles sont inopérantes. Tobin, keynésien light, et sa taxe sont les derniers avatars de l’héritage du Lord anglais.

Mais foin du passé. Nous devons travailler à une mise à jour de la critique du libéralisme, montrer, comme l’a fait avec finesse et brio J. Delons, que la doctrine économique a des soubassements politiques, comme toujours quand on parle d’économie, qui n’est pas du tout une simple technique, neutre.

Le libéralisme nie l’histoire (le marché est immédiat) : Fukuyama, parlant de la fin de l’histoire, vend la mèche. Le libéralisme nie le désir, en privilégiant la satisfaction immédiate des besoins et des envies. Le libéralisme nie l’art, qu’on parle d’œuvres culturelles ou plus simplement de travail bien fait, de belle ouvrage. Le libéralisme nie l’action collective, le vivre ensemble en valorisant l’action individuelle dans la production (salaire au rendement, au « mérite ») ou dans la consommation et au passage nie l’égalité. Voilà de bonnes et de solides raisons d’être anti- libéraux.

L’impuissance de la gauche contemporaine, c’est ne pas avoir pu concevoir d’alternative au libéralisme, et plus encore depuis l’effondrement du système « marxiste » dévoyé des pays de l’Est. Les pôlistes républicains ne sont pas exempts de critique à ce sujet. Ils sont restés au milieu du gué. Oui, il faut défendre les Etats nations, construits par l’histoire, lieux de démocratie possible et de solidarités. Oui, il faut défendre et pas seulement défendre, mais étendre, les services publics. Mais il faut aussi préserver et améliorer le mieux vivre : le travail, le revenu, le loisir.

Dire, comme nous le faisons, qu’il faut préserver les services publics que l’Europe de Bruxelles n’a de cesse de vouloir démanteler est bel et bon. Mais se limiter, comme il se fait trop souvent, à défendre le périmètre existant est très insuffisant : nous ne sommes pas dans l’action syndicale.

Le service public, ce n’est pas seulement les fonctions régaliennes traditionnelles, plus l’éducation et la santé, plus le secteur public existant. C’est aussi la recherche, transférée par pans entiers au privé, et de plus en plus à l’étranger, la culture, les fonctions bancaires de base, les produits et services indispensables à la vie (eau, alimentation et donc production agricole, énergie, transports...). Ne mélangeons pas non plus le statut et la notion. Un service public peut être rendu par un acteur privé. Mais, que l’acteur soit public ou non, c’est la collectivité et non le marché qui définit les règles. Le service public échappe en conséquence, en tout ou partie, au marché. Il a ses impératifs (accession du plus grand nombre, respect de l’égalité du citoyen, qualité du service rendu, préparation de l’avenir, précaution devant les dangers) qui ne sont pas ceux de la maximisation du profit ou de l’intérêt « supérieur » des actionnaires. Échappant au marché, il échappe aussi à la mondialisation, à l’OMC comme à sa succursale bruxelloise. Et nous en arrivons à un sujet tabou : pour les biens et services du service public tel que défini précédemment, échapper à la mondialisation, c’est se protéger. Hé oui, vous le voyez venir : dans ce domaine, il faut peut-être savoir être protectionniste !

Contre l’antilibéralisme en peau de lapin

En France et dans le monde, la liste des organisations qui se proclament antilibérales est impressionnante. Même si d’aucunes sont groupusculaires, cela doit tout de même représenter un paquet de monde. Rien qu’en France, une grosse dizaine d’organisations politiques de gauche, une kyrielle d’associations, des syndicats (pas tous), dénoncent, à des degrés divers, le libéralisme. C’est d’ailleurs sur cette ligne antilibérale que se produisit la première alternance de la Ve République en 1981. Ce ne fut plus le cas lors de la seconde (1988), ni de la troisième (1995).

C’est que, comme nous l’avons déjà noté jadis, l’antilibéralisme de certains n’est que de peau de lapin. La gauche française n’a pas fait convenablement son deuil de l’emprise qu’exerça longtemps le Parti Communiste sur elle, sorte de gardien du temple d’une orthodoxie marxisante, dont on dénonçait certes le rigorisme et le monolithisme, mais dont on ne remettait pas en cause vraiment les fondements : lutte des classes, appropriation collective des moyens de production, correction des inégalités par des instruments fiscaux et sociaux. Une partie de la droite s’en accommoda, dans des circonstances historiques particulières (reconstruction après la guerre tirant profit d’un Etat puissant, politique de grands projets du général De Gaulle convenant, sur le fond, à la gauche d’alors).

La pertinence de ce modèle, certes centralisateur, a laissé jusqu’à aujourd’hui des traces, malgré l’entreprise systématique de destruction poursuivie, dès Pompidou, par les gouvernements successifs, si l’on excepte la courte rémission de 1981 à 1983 : la qualité de l’aéronautique française est l’héritière des politiques de grands projets, la sécurité sociale, fortement menacée, aussi. Lorsque la gauche française, consécutivement au primat du Parti Socialiste sur le Parti Communiste et à l’effondrement du bloc de l’Est, s’est émancipée de l’influence culturelle communiste, elle a de fait jeté le bébé antilibéral avec l’eau du bain stalinien. Nous en sommes toujours là. Au mieux nous avons affaire aux dénonciations troskistes, souvent justes, mais jamais accompagnées de propositions alternatives concrètes et crédibles. Au pire, nous avons un antilibéralisme « moral » qui se borne prudemment à remettre en cause les « excès » libéraux sans toucher à l’essentiel : c’est l’antilibéralisme « peau de lapin ». Cela est bien beau, dira-t-on, mais comment faire autrement ? Nous proposons ici quelques pistes, qu’il conviendrait de développer progressivement.

La première est une évidence : on ne peut être antilibéral conséquent qu’en refusant le rôle dominant du marché. Pour nous, le marché est un outil, et seulement un outil, permettant d’allouer des biens et des services en fonction de la demande. Il nous paraît adapté pour ce qui concerne soit les biens et services courants non fondamentaux, soit les prestations des entreprises entre elles, hors là aussi les services fondamentaux. Qu’est-ce qu’un bien ou service fondamental ? Celui qui est indispensable à une vie décente pour un citoyen, ou à un fonctionnement convenable pour une entreprise, ou qui représente un intérêt stratégique pour le pays. La liste varie bien entendu avec les époques. Tel bien fondamental à un moment de l’histoire (les chevaux pour le courrier, par exemple, le pain comme base alimentaire) ne l’est plus, ou l’est moins, aujourd’hui. A l’inverse, un service bancaire de base, non fondamental voici un peu plus d’un siècle, l’est aujourd’hui.

La gauche d’aujourd’hui refuse de dresser une liste indicative : pusillanimité éclairante. Tentons-le, sans prétendre à l’exhaustivité. On y trouvera les services publics au sens traditionnel, ou plutôt ce qu’il en reste (avez-vous remarqué que la gauche « antilibérale » proteste toujours contre le démantèlement d’un service public, sauf quand elle le fait elle-même, mais ne réclame plus sa reconstitution lorsqu’elle revient au pouvoir ?) : police, justice, défense, éducation, santé (mais quoi dans la santé ?), accès à la culture, transports collectifs, réseaux de transports, communications, énergie (pour combien de temps). On y trouvera aussi des secteurs qui ne ressortissent pas du service public, ou incomplètement (cas de l’eau), mais qui sont indispensables soit aux citoyens, soit aux entreprises, soit à la nation : production alimentaire, eau, services bancaires de base, logement, recherche, biens culturels, information... Cette liste, qu’on pourrait allonger, montre bien, dans son énoncé même, qu’il n’est pas pertinent d’assimiler « service public » et « biens et services ne ressortissant pas du marché ».

L’Etat, représentant l’intérêt général, a plusieurs moyens d’intervention pour soustraire au marché, en tout ou partie, des biens et services, en dehors de la mise en place de services publics traditionnels. Il peut « corriger » des mécanismes, marotte du PS, en agissant à la marge (contrôle de certains prix, élimination ou limitation de pratiques jugées exorbitantes). Même cela, la gauche gouvernementale l’a peu fait. Une autre « correction » a été plus utilisée, correspondant à des instruments de redistribution sociale (RMI, CMU, emplois-jeunes dans une certaine mesure). Ce sont des corrections ex post, qui ne touchent pas les causes des inégalités sociales, mais uniquement les conséquences. Les instruments que nous venons de citer sont tous nécessaires, mais ils ne constituent en aucun cas des outils « antilibéraux ». Il peut impulser une politique de « grands projets », qui ne se limiterait évidemment pas aux monuments. Les grands projets impulsés par les pouvoirs publics sont un cauchemar pour les libéraux : ils mobilisent des ressources qui échappent à la bourse, ils se décident sur des critères dont les dividendes à court terme sont exclus. Toute l’armada d’institutions construites sous inspiration libérale exclut soigneusement sinon l’idée, qui peut faire chic, au moins la possibilité de grands projets. A l’OMC, c’est un gros mot, à Bruxelles, on s’en sert pour qualifier des projets lilliputiens, les choses sérieuses étant la déréglementation, et le grand projet imposant ses propres règles. Pour faire plaisir à certains amis de J.P. Chevènement, le grand projet n’est ni de droite ni de gauche en soi. Ce qui peut être de droite ou de gauche, c’est la raison pour laquelle on le décide et le conduit. Le grand projet est fédérateur, parfois enthousiasmant, créateur d’emplois, de richesses, d’autonomies. Le grand projet est émancipateur Il faut refaire des grands projets.


Commentaires

mardi 29 juin 2010 à 04h33

Founded in 1948,Puma shoes is one of the world’s largest providers of athletic footwear.puma trainers are available worldwide in store fronts, retail womens puma shoes and mens puma shoes and on Internet sites. http://www.salepumashoes.com is the sale puma shoes online store.We offerall kinds puma speed cat shoes, Puma drift cat shoes and Puma Future Cat Shoes.All puma shoes on sale, puma 2010 shoes and puma sandals .Cheap puma shoes with the best service for our friends.

You concern over your health ?Mbt shoes for your interest in black over it ? Did you know that your health and recreationalmbt anti shoeabout ?anti shoe Sale lots of various tyles,likeMBT Sport Shoe,MBT Chapa Shoes,MBT Lami Shoes,MBT M.Walk Shoesand other mbt shoes clearance for you ! In addition,Cheap MBT Shoes can resolve your issue.MBT Shoes clearance ! Quickly to buy discount mbt shoes ,don’t miss such chance.mbt anti shoe are good all supply from http://www.antimbt.com/

Site web : Puma Trainers
Logo de 12345
lundi 21 juin 2010 à 03h12 - par  12345

Wholesale Bridal Dress is possible to select a diamond and now Bridal Dress have this especially designed to match your personal Bridal Dresses and preference. Your big engagement Inexpensive Bridal Gowns will not disappoint when it is selected with your summer bridal dress in mind.Aivory bridal dressis a very common wholesale bridal dress that is worn at cheap bridal dress mainly due to the benefits it gives to the plus size bridal dress. Brides of all sizes can have the luxury of having a modern bridal dress which will meet V-neck bridal dress every need, with a huge advantage on simple bridal dress, making it very affordable. strapless bridal dresslooks very elegant giving the formal bridal dress a very stunning look. Usually this sort of dress does not need alterations, which is another appealing feature.What can this evening dresses do for my figure ? No matter what your body shape, theevening gownswill help you to look the way you desire. The Evening gown will pull you in at the waistline, giving the Evening Dresses 2010 of you tummy being smaller. Women, who are a plus size, opt for Cheap Evening Dresses style of wedding dress as Long Evening Dresses creates the illusion of an hour Short Evening Dresses figure, something all brides aspire to. Small women will find that theSimple Evening Dresseswill enhance their overall look as it will make the small women look even more perfect on her wedding day.AFormal Evening Dressescan easily be adjusted to fit your needs, an adjustable lace makes it easy to loosen and tighten the Black Evening Dresses, the lace can be found at the back of the Vintage Evening Dressess. This is opposed to other wedding dresses which use zippers or a faux lace panel. The great thing about a this dress is, you can loosen it or tighten it with the lace at any time, giving you the desired comfort that you will need on your wedding day. Maybe you like the idea of a corset but you feel that it isn’t traditional enough. Well, for a small fee you can find a Plus Size Evening Dresseswho will attach “Spaghetti straps” or “Off-the-shoulder straps”. This Designer Evening Dresses can enhance your look, make you more comfortable and look more traditional.

Site web : wedding
Logo de gdh iv
samedi 22 mai 2010 à 05h48 - par  gdh iv

GHD IV Styler or Good Hair Day is a professional hair styling and hair product unit that brought about a great craze all across Europe with its ceramic straighteners.The new GHD IV is one of lots of hair products, most popular, it makes it simple for colleges and universities straight hair. So that you can have stunning straight hair flowing,GHD Purple can alter the hair style and hair care products, GHD IV Pink Styler GHD IV Purple Styler is more stylish hair styles, more stylish dress of your life. Help you show your stunning hair & pleasant face, amazing new tool that will permit more life or body to your hair.When that you go to Shoes Store. Lacoste Online is actual avant-garde a part of us. At the aforementioned time, there is acceptable account in our online boutique you can buy Canada Shoes at a amount If you like, Lacoste Shoes For Men will be your best choice. Like a macho Lacoste Footwear. This is fabricated of 18-carat covering Lacoste On Sale.Lacoste Sneakers has a lot of colors and styles for you. Like Atramentous Lacoste Shoes For Men,which is black, and the colour of the mark is white,though Lacoste Shoes looks common. The Lacoste Canada is actual appearance and popular,Special Auction Offering,Real Brand New,Authentic Quality & Package,The blush is white and atramentous and best Service, accomplished Quality, aggressive Price, appropriate supply Safe Shipping 100% Satisfaction,Lacoste Shoes Sale’s auction well. what’s more,Lacoste Sale’s important that accumulate you bottom adequate and cool.When you talks about brand, how can one forget Christian Louboutin Shoes. This is so famous that in any social gathering, like a party or just a get together of the high profile society, you are guaranteed to notice at least a pair of his Louboutin Pumps. However, if you want to put on a couple of their Louboutin Heels, you want to choose for Christian Louboutin Shoes Sale, as Cheap Louboutin Shoes are.These Mens Timberland Shoes are practical and fashionable,allowing you to stay comfortable without sacrificing style.Mens Timberland Boots are the combination of quality and fashion.Timberland Store are perfect for lovers of the outdoors, hikers, mountain climbers, campers, and nature enthusiasts.Timberland Shoes For Men Timberland Boots For Men are perfect for the rugged and the casual. In fact, They are perfect for just about anyone and everyone.

Site web : GHD IV Styler
Logo de 12222
jeudi 20 mai 2010 à 11h07 - par  12222

There are two different types ofwholesale bridesmaid Dress you can buy, they are called the Bridesmaid Dresses and
Bridesmaid Dress
. Each corset has positives and negatives for women. If you are a women with a different sizes on the Cheap Bridesmaid Dress than the bottom a two piece Long Bridesmaid Dresses will satisfy your needs. If you do opt for a two piece Short Bridesmaid Dresses, you should consider buying different Black Bridesmaid Dresses as to fit your body shape. Waist line Casual Bridesmaid Dresses is usually found on a two piece corset not on a one Junior Bridesmaid Dresses.If you want an easy managed corset then you should consider the once Modest Bridesmaid Dressescorset which comes with aSimple Bridesmaid Dresses down the back allowing the bride to Chiffon Bridesmaid Dresses in and out of her dress as she Mermaid Bridesmaid Dresses. Also if you are on a budget, a one piece is cheaper than a two piece Wholesale Bridesmaid Dresses.Do you want to look modest on your Plus Size Bridesmaid Dresses wedding day ? How can i find awedding dresses ? This article will solve all of your problems, wedding dress will outline the right cut for you, how the discount wedding dresses should look, the color of the beach wedding dresse and an alternative option if nothing fits yourvintage wedding dresses style. How hard will it be for me to find amodest wedding dresses  ? That is all down to you, simple wedding dresses can be a very difficult to find if you do not plan what sort of romantic wedding dresses you are looking for. If you go to buy a colorful bridal gowns without a plan, certain things might put you off, like the colour, the length, the plus size wedding dresses sleeves etc, in the next few paragraphs we short wedding dresses will try to help you. One thing to be extremely careful of, is traditional a-line/princess wedding dress can look like aball gown wedding dresses, so be careful when choosing.You may think that finding aempire waist wedding dresses would be hard in today’s market due to the of the overwhelming supply ofmermaid wedding dresses. This is a common to think column wedding dress but it is not true, if you can’t find thestrapless wedding dressesyou are looking for but you find a tea length wedding dresses one which you would like customized, ask the spring wedding dresses tailor and see if s/he can do summer wedding dresses for you. The reason why I say, find a strapless gown because fall wedding dresses is allot easier to alter then taking the sleeves off a sleeved winter wedding dresses.

Site web : wedding
Logo de 12345
jeudi 20 mai 2010 à 10h44 - par  12345

A±êÇ©

Wholesale Bridal Dress is possible to select a diamond and now Bridal Dress have this especially designed to match your personal Bridal Dresses and preference. Your big engagement Inexpensive Bridal Gowns will not disappoint when it is selected with your summer bridal dress in mind.Aivory bridal dressis a very common wholesale bridal dress that is worn at cheap bridal dress mainly due to the benefits it gives to the plus size bridal dress. Brides of all sizes can have the luxury of having a modern bridal dress which will meet V-neck bridal dress every need, with a huge advantage on simple bridal dress, making it very affordable. strapless bridal dresslooks very elegant giving the formal bridal dress a very stunning look. Usually this sort of dress does not need alterations, which is another appealing feature.What can this evening dresses do for my figure ? No matter what your body shape, theevening gownswill help you to look the way you desire. The Evening gown will pull you in at the waistline, giving the Evening Dresses 2010 of you tummy being smaller. Women, who are a plus size, opt for Cheap Evening Dresses style of wedding dress as Long Evening Dresses creates the illusion of an hour Short Evening Dresses figure, something all brides aspire to. Small women will find that theSimple Evening Dresseswill enhance their overall look as it will make the small women look even more perfect on her wedding day.AFormal Evening Dressescan easily be adjusted to fit your needs, an adjustable lace makes it easy to loosen and tighten the Black Evening Dresses, the lace can be found at the back of the Vintage Evening Dressess. This is opposed to other wedding dresses which use zippers or a faux lace panel. The great thing about a this dress is, you can loosen it or tighten it with the lace at any time, giving you the desired comfort that you will need on your wedding day. Maybe you like the idea of a corset but you feel that it isn¡¯t traditional enough. Well, for a small fee you can find a Plus Size Evening Dresseswho will attach ¡°Spaghetti straps¡± or ¡°Off-the-shoulder straps¡±. This Designer Evening Dresses can enhance your look, make you more comfortable and look more traditional.

Site web : wedding
Logo de ghd flat iron
vendredi 7 mai 2010 à 19h06 - par  ghd flat iron

Love your hair,GHD IV Styler(GHD Straighteners)is a cast with an amazing abyss of absolute and arresting history.GHD Flat Iron including high quality GHD IV and GHD Purple,also GHD IV Mini Styler,GHD IV Hair Styler.You can apperceive that sale Lacoste Sneakers are of top superior and the architecture is actual fashionWhen you go to the Lacoste Shoes Sale store.Lacoste Foorwear is very comfortable,when you wear Lacoste Shoes For Men,it is your best friend.Life is good as usual. But if we could wear the Lacoste Sneakers,Lacoste Online,Lacoste Canada Lacoste Footwear,life would be wonderful. The Lacoste Shoes For Men Lacoste On Sale,durable rubber outsole with forefoot pivot point provide traction and durability.Other than this one can present the Louboutin Shoes unusual occasions. In addition the Louboutin Pumps would provide protection of users foot especially while walking.This Cheap Louboutin Shoes come in many styles and so many colour,you can choose your favorite in our Louboutin Shoes Sale.It is classically classic cool.Mens Timberland Shoes are every bit as stylish as the rest of the fresh, sporty looks and fabulous perfumes Mens Timberland Boots are famous for. And, Timberland Shoes For Men are becoming just as sought-after.The Timberland Boots For Men brand has close connections with fashion. It was company founder, Timberland Store,who won the Cup for France for the first time,It’s name is still as well known in the world of tennis as it is in the world of fashion.

Site web : GHD IV Styler

Brèves

1er mars 2012 - BREF HOMMAGE A MENDES FRANCE, par François LEDRU

Chez les Ledru, bourgeois catho (comment puis-je être si différent d’eux ?), les gosses (...)

17 août 2009 - SIGNEZ LA PETITION ANTI-BONUS !

Les grands dirigeants du monde prétendent ne rien pouvoir faire dans leur pays contre le retour (...)

25 mai 2008 - NOUS SOMMES ELUS DU PEUPLE, PAS DE SARKOZY : POUR LA DEFENSE DU DROIT DE GREVE : DESOBEISSANCE CIVILE DES ELUS !

Le 15 mai 2008, le président de la République en titre a osé remettre en cause le droit de (...)