UN CONTE DE PAQUES (mars 2008)

mercredi 19 mars 2008
par  Jacques Franck
popularité : 3%

Ce dimanche-là, Monsieur Jésus se réveilla fatigué, endolori, un peu pâteux. Il se rendit compte qu’il n’avait pas dormi mais qu’il était mort depuis deux ou trois jours : ce réveil était une résurrection. Un peu étonné, il soupira de soulagement et se leva. Se regardant dans le miroir, il se considéra d’un œil critique. Pas coiffé,la chevelure hirsute et sale, la barbe en bataille, des traces de sang sur la tête, le thorax, les mains, les pieds, un misérable péplum troué ceignant ses maigres flancs, Monsieur Jésus inspirait plus la pitié que l’adoration.

Il n’avait pas le temps de faire toilette avant son rendez-vous avec Monsieur Benoît, personnage important, dont les intérêts professionnels dépendaient de lui. Ils étaient pourtant fort dissemblables. Au jeune juif dépenaillé âgé d’une trentaine d’années faisait face un octogénaire richement paré, au geste bénisseur et au fort accent germanique. Monsieur Benoît, escomptant un baiser d’allégeance, tendit à son interlocuteur une main ornée d’un anneau pontifical un peu voyant. Monsieur Jésus, ignorant les usages, la serra vigoureusement. "Ach !" murmura le pontife en se signant subrepticement. La conversation commença.

- Dites-moi, Monsieur Benoît…
- Appelez-moi Sa Sainteté, jeune homme !
- Vous, appelez-moi Notre Seigneur. Dites-moi, Sa Sainteté, que devient le monde ? Je suis privé de nouvelles depuis assez longtemps. La paix règne-t-elle sur les hommes de bonne volonté ?
- Oui, Notre Seigneur, mais pas sur tous. En Irak, par exemple, notre frère bien aimé George W. est parfois un peu espiègle et la population prétend en pâtir. Vous noterez que ce sont des mécréants. Dans votre pays natal, Monsieur Ehud ne craint pas de rudoyer ses propres mécréants. Il est vrai que ce monsieur est de confession juive et que…Oh ! Excusez-moi ! Et, çà et là, en Afrique, au Tibet, en Colombie, je note quelques turbulences.
- Bon. En ce qui concerne la paix, ce n’est pas terrible terrible. Et la pauvreté, Sa Sainteté, a-t-elle disparu ?
- Vous n’y pensez pas ! S’il n’y avait plus de pauvres, il n’y aurait plus de riches ! On irait droit au communisme ! (A cette perspective, Monsieur Benoît frémit) Tenez, en France, fille aînée de notre Eglise, que deviendrait le CAC 40 ? Heureusement, dans ce pays, mon très cher frère le chanoine Nicolas veille ! (Monsieur Benoît se signa derechef avec gratitude)
- Si je comprends bien, les choses ne s’améliorent pas. Et l’amour, au moins, l’amour, ça existe encore ?
- Ah ! Notre Seigneur ! Le monde n’est qu’amour ! Dans les limites du sacrement du mariage, évidemment. Et n’oublions pas que l’homosexualité, les préservatifs, l’IVG sont les instruments du Démon ! Mais, à l’instar de mon grand prédécesseur Monsieur Jean-Paul, je les combats.
- La Justice ?
- Elle est dans les mains de Madame Rachida. C’est mieux que rien.
- C’est pire que tout, vous voulez dire !
- Mais non, Notre Seigneur ! Avec elle, chacun va expier ses péchés !

Nom de Dieu, s’écria Monsieur Jésus, si c’est ça le monde, je préfère retourner là d’où je viens ! Et il se drapa dans son suaire.


Commentaires

Logo de Karim Bey SMAIL
mardi 25 mars 2008 à 09h14 - par  Karim Bey SMAIL

Pauvre jésus, il as donné du pain et du poisson le premier fast food king fisch de la mer morte et comment as-il été remercié ?! En tout cas son image perdure après 2 000 ans, moi de le voir sur sa croix ça me fait mal, son corps décharné, symbole de souffrance… heureusement pour moi il est mort pour les chrétiens qui fêtent tout ça avec du chocolat... Je vous trouve sacrément sadiques de le laisser sur sa croix, elle devrait suffire en symbole, si vous avez un jésus torturé chez vous libéré-le ! Si, comme pinochio tous les jésus du monde prenaient vit et tombaient de leurs croix moi je pense qu’ils feraient une émeute au Vatican. Je les vois bien courir avec des battes de base ball, après les chasubles bagousé pétant les statuts idolâtres de St rita et pillant les troncs pour l’impôt révolutionnaire. Jésus vivant ? Faire un clone avec du sang de la lance, je suis pour ! On verrais si il vire communiste ou écologiste le jésus moi je penche pour quelqu’un de bien avant tout.

Merci très frais

Site web : www.cancre.fr

Brèves

27 octobre 2014 - Travail le dimanche (communiqué transmis par J.R. Simon)

Le Premier Secrétaire du PS précise que les ministres ne sont toujours pas autorisés à raconter (...)

17 janvier 2010 - BREVE DE TROTTOIR

“Je crois au travail et je crois à la famille", a déclaré Nicolas Sarkozy à Cholet, le 6 (...)

29 mai 2009 - ATTENTION DANGER !

Depuis Santiago du Chili, Jean-Michel Hureau, notre correspondant permanent pour (...)