QUELQUES BONNES NOUVELLES DU MONDE

Par Jean-Luc Gonneau
mercredi 18 juin 2008
par  Jean-Luc Gonneau
popularité : 1%

Nous devons quelques remerciements pour le sixième anniversaire de la Gauche Cactus ! et de sa gazette électronique Réchauffer la Banquise, qui poursuit avec obstination son (modeste) travail pour tenter de tropicaliser la gauche congelée. Et du travail, il y en a encore beaucoup. Remerciements d’abord à celles et ceux qui ont bien voulu, régulièrement ou épisodiquement, contribué à nourrir nos colonnes de leurs textes ou dessins. Remerciements à celles et ceux, dans les partis ou en dehors, qui ne résignent pas à l’hégémonie du libéralisme et refusent de tomber dans le piège du « socialisme libéral ». Nos colonnes, elles et ils le savent (s’ils ne le savent pas, c’est péché d’ignorance), leurs sont ouvertes. Et nous sommes à leurs côtés.

Nous voulons enfin remercier ceux qui nous ont fait, pour ce sixième anniversaire, des cadeaux. Merci donc au peuple irlandais, qui nous avait promis de rejeter le Traité dit de Lisbonne (un bien vilain traité pour une si jolie ville, grinçait João Silveirinho, notre estimé rédacteur en chef) et a tenu parole. Merci à Barack Obama qui nous avait promis de nous débarrasser du bushisme et qui prend le bon chemin. Bon, dans un cas comme dans l’autre, c’est pas fait, comme on dit. Les irlandais vont être soumis à tout un tas de menaces, de chantages, et aussi de promesses et de cajoleries de la part de l’Europe libéraliste, bref le cocktail bien connu de violence et de putasserie que les mafias, de tous temps ont composé avec dextérité. Le libéralisme, c’est ça aussi : la « loi » du plus fort. Une fois de plus est évoquée la possibilité de revoter. Le casino européen est ainsi fait : tu joues et si tu gagnes (contre les libéraux), tu dois rejouer, et ceci jusqu’à temps que tu perdes. Que le lecteur n’imagine pas une seconde que nous nous laissons aller à une rance rancœur antieuropéenne : l’Europe, nous la voulons aussi, mais pas celle là. Une Europe qui mettrait la justice sociale bien avant la concurrence « libre et non faussée », qui développerait les services publics à la place de « services minimum », eux-mêmes à l’état de promesses, qui serait pour de bon indépendante, et non pas ligotée par l’OTAN, cette Europe là nous plairait bien. C’est pourquoi la Gauche Cactus continue à travailler avec d’autres (ATTAC, Copernic, Marches Européennes, Mémoires des luttes, Ruptures, CGT Finances, Solidaires, Conf’ Paysanne, Mars/GR, LCR, PCF, PCOF, Forces Militantes, PRS, Coordination des collectifs et on en oublie) à tracer les chemins vers une autre Europe, à résister aux offensives des droites européennes, à préparer la vigilance qui ne sera pas de trop pendant les six mois où notre catastrophique président de la République présidera, aussi, le Conseil européen.


Commentaires

Brèves

28 janvier 2009 - REFERENDUM HISTORIQUE EN BOLIVIE (de notre correspondant permanent en Amérique latine Jean-Michel Hureau)

La Bolivie a vécu un jour historique le 25 janvier puisque, pour la première fois de son (...)

5 avril 2007 - Arrestation de quatre militantes féministes à Téhéran : Réagissons !

Merci à Maryam Youssefi de nous avoir alerté sur cette information, qui implique une action. (...)