MASSACRES ET ELECTIONS

mardi 13 janvier 2009
par  Jacques Franck
popularité : 2%

Monsieur Ehud 1 est chef du gouvernement. En délicatesse avec la justuce de son pays, il ne brigue pas de nouveau mandat. Monsieur Ehud 2, ministre de la Défense, se verrait bien calife à la place du calife à la suite des élections de février. Madame Tzipi aussi. Elle est ministre des Affaires Étrangères. Plutôt que de s’affronter sur les ondes et dans les réunions publiques, ils préfèrent l’un et l’autre éblouir le monde par un coup d’éclat. Dans un premier temps, Madame Tzipi va séduire les barons de l’Union Européenne, dont le roi est encore le chanoine Nicolas. Sensibles à son charme et voyant là un moyen courageux de régler les problèmes du Proche Orient, ces braves choisisssent une fois de plus leur camp. Ils décident de "rehausser" leurs rapports avec Israêl. C’est à dire d’en faire un allié, quoique fasse cet état.

Dans un second temps, se sentant les mains libres, Messieurs Ehud 1 et 2 sortent un vieux lapin de leurs chapeaux : ils vont éradiquer le terrorisme. Ancienne recette qui marche toujours, Les Palestiniens vont encore servir. Ils sont déjà chassés de leurs terres en Cisjordanie, entourés d’un mur de la honte, étranglés par un blocus, affamés, privés de travail, de médicaments, d’électricité, d’essence, de liberté à Gaza. Mais ça ne suffit pas. Comme certains d’entre eux tirent quelques roquettes sur une ville israélienne, les deux héros et l’héroïne du Monde Libre dégaînent les hélicoptères de combat, les chasseurs-bombardiers F-16, les missiles et les bombes les plus performants. Ils massacrent la bande de Gaza. Ils préparent les chars et les unités d’assaut. Ils prétendent ne viser que les "chefs du Hamas" mais ne font pas le détail. "Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens !" Des centaines de morts, mais la campagne électorale commence bien.

A la Knesseth, seuls les députés arabes et les députés communistes s’élèvent contre le crime. Un peu partout, les peuples commencent à manifester. Les pays arabes se contentent de réprouver et de parler d’aide humanitaire. Aux USA, Madame Condoleezza, qui joue les dernières dans son rôle, invoque la "légitime défense" des agresseurs. Et l’Union Européenne ? Elle réclame un cessez le feu général, L’alouette comme le cheval, renvoyés dos à dos, sont priés de se calmer. Les rapports avec Israël sont bien rehaussés, merci. Et monsieur Nicolas le chanoine, encore président de l’Europe pour deux jours ? Vu le prix du kérosène, vous ne pensiez tout de même pas qu’il allait interrompre ses vacances au Brésil pour faire un saut à Jérusalem, Gaza, Ramallah ! La honte. La honte.


Commentaires

Brèves

28 janvier 2009 - REFERENDUM HISTORIQUE EN BOLIVIE (de notre correspondant permanent en Amérique latine Jean-Michel Hureau)

La Bolivie a vécu un jour historique le 25 janvier puisque, pour la première fois de son (...)

5 avril 2007 - Arrestation de quatre militantes féministes à Téhéran : Réagissons !

Merci à Maryam Youssefi de nous avoir alerté sur cette information, qui implique une action. (...)