Hadopi : une loi stupide et inapplicable

jeudi 30 avril 2009
par  Jean-Christophe Frachet
popularité : 1%

Après avoir été rejeté par l’Assemblée Nationale, lors d’un épisode législatif peu glorieux, le gouvernement représente le texte de loi Hadopi ce mercredi 29 avril 2009.
Comme pour les traités Européens, on fait revoter tant que le résultat ne convient pas, drôle de conception de la démocratie ! Mais au delà de la méthode, ce texte est stupide et inapplicable. Le gouvernement s’était déjà illustré avec la loi DADVSI tout aussi inapplicable. Entre autres, dans cette loi, un internaute qui télécharge, après plusieurs sommations par courriers, se voit coupé de l’internet. Mais ce n’est pas tenir compte que le repérage des ordinateurs qui téléchargent n’est pas fiable et que cela coupera aussi le téléphone et la télévision pour ceux qui ont une offre groupée (téléphone, internet, télévision).
Cette loi a été pensée sur les paradigmes de la société matérielle basée sur la matière, l’exclusivité et la pénurie. Mais le numérique bouleverse ces concepts, cette nouvelle « matière » (films, musiques, logiciels,…) est reproductible à l’infini, sans dégradation ni matière première. Les contenus sont complètement dématérialisés et les modes de pensée habituels ne fonctionnent plus pour la vente et la distribution. Bref, une loi déconnectée de la réalité.
L’efficacité de cette loi et tellement peu crédible que pratiquement aucun professionnel du secteur des T.I.C. ne le soutient. Même Nathalie Kosciusko-Morizet, en charge du dossier numérique au gouvernement, botte en touche sur le sujet.
Et c’est d’autant plus amusant que l’UMP vient d’être condamnée pour non respect du droits d’auteur, ce qu’ils veulent sanctionner avec cette loi.

Le passage de la société industrielle à la société de l’information nécessite d’être accompagné avec une véritable vision pour préserver l’intérêt général. La solution d’appuyer sur la pédale de frein et de regarder derrière ne sert à rien et ne peut aboutir qu’à subir la mutation. Mais les valeurs du chacun pour soi et de la loi du plus fort n’incitent pas à la réflexion collective pour l’intérêt général. JPEG - 33.2 ko


Commentaires

mardi 2 mars 2010 à 22h01

Je comprends maintenant pourquoi le blog s’appelle la gauche cactus : Les enchères sont ouvertes à toutes critiques :)

lundi 21 décembre 2009 à 17h23

En effectuant une recherche sur internet, je suis tombé par hasard sur votre site et y ai trouvé la réponse à ma question. Merci beaucoup, toutes mes félicitations pour votre site et bonne continuation !

Jeux - Citation - Blague

Brèves

1er mars 2012 - BREF HOMMAGE A MENDES FRANCE, par François LEDRU

Chez les Ledru, bourgeois catho (comment puis-je être si différent d’eux ?), les gosses (...)

17 août 2009 - SIGNEZ LA PETITION ANTI-BONUS !

Les grands dirigeants du monde prétendent ne rien pouvoir faire dans leur pays contre le retour (...)

25 mai 2008 - NOUS SOMMES ELUS DU PEUPLE, PAS DE SARKOZY : POUR LA DEFENSE DU DROIT DE GREVE : DESOBEISSANCE CIVILE DES ELUS !

Le 15 mai 2008, le président de la République en titre a osé remettre en cause le droit de (...)