G20, J’AI RIEN

dimanche 3 mai 2009
par  João Silveirinho
popularité : 12%

Le petit vociférait qu’il fallait refonder, plus fort encore moraliser (oxymorissime, le type) le capitalisme et éradiquer, tant qu’à faire, les paradis fiscaux. Le grand n’annonçait rien : on n’annonce pas, sauf à être petit, qu’on va s’imposer comme le boss. C’était avant le G20.

Pendant le G20, le boss, plus cool encore que le petit est agité, a été adoubé par les 19 autres, y compris le petit qui n’en pouvait mais, quoique trépignant. La « moralisation » est passée à la trappe (normal, ce n’est pas possible), et les paradis fiscaux grondés.

Riquiqui pour le petit. Pourtant, il avait tonné : si on ne ferme pas les « paradis », je claque la porte, jem’casse. On connaît la suite : une liste « rouge » de quatre pays, dont on ne savait même pas qu’ils fussent paradisiaques fiscalement, et qui disparaît au bout de trois jours en rejoignant une liste grise dont on ne parle plus depuis. Sans compter des « oublis » remarqués : par exemple, pas de Delaware dans la liste, ça aurait chagriné le boss, pas de Hong Kong, pour ne pas faire de peine à la Chine, pas de City de Londres, ça ne se fait pas de froisser le pays invitant.

Seuls bénéficiaires de la sauterie à 20, le boss adoubé, Barack Obama, et le Fonds Monétaire International dirigé par Dominique Strauss-Kahn, qui reçoit un max de thunes dont on ignore encore à ce jour ce qu’il va bien (ou mal) en faire.

Après le G20, on apprend que les banques américaines et européennes préparent d’ores et déjà leurs plans de bonus, de stock-options et de dividendes pour la fin 2009 tandis que les multinationales sont en pleine bourre (ne pas déranger, svp) dans la préparation et l’exécution de leur plans de licenciements, pardon, d’ajustement structurel.

Bref, le G20 n’a rien changé. Sauf une chose : les 19 autres ont refilé les clés de la crise à Barack Obama. Ou bien il réussit, et ils diront que c’est grâce à eux, ou bien il échoue, et ce sera de sa faute à lui tout seul. Le monde est cruel.


Commentaires

Brèves

28 janvier 2009 - REFERENDUM HISTORIQUE EN BOLIVIE (de notre correspondant permanent en Amérique latine Jean-Michel Hureau)

La Bolivie a vécu un jour historique le 25 janvier puisque, pour la première fois de son (...)

5 avril 2007 - Arrestation de quatre militantes féministes à Téhéran : Réagissons !

Merci à Maryam Youssefi de nous avoir alerté sur cette information, qui implique une action. (...)