LE COIN DU FADO

Comme il n’y a pas de site consacré au fado en France, la Gauche Cactus lui prête un petit coin. Pourquoi ? Parce que, dit João Silveirinho, qui s’y connait, c’est la plus belle chanson du monde. Et aussi parce que cette musique populaire née à Lisbonne est, comme toutes les musiques populaires, un fait social. Bref, on aime bien.

Ce coin du fado est ouvert à toute information sur les évènements en France : merci à l’avance aux organisateurs, aux associations, aux artistes, aux lieux divers où on peut entendre le fado de nous en informer. Merci aussi à celles et ceux qui voudront bien écrire sur le fado !


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 20 avril 2012
par  Jean-Luc Gonneau

SUD EXPRESS : LE VOYAGE MUSICAL DE PHILIPPE DE SOUSA

Quatre chaises sur la scène. En son d’ambiance, les bruits d’une gare. Billet en main, l’un après l’autre, les musiciens et la chanteuse/conteuse qui vont nous accompagner dans le voyage cherchent leur place. Le train démarre, la musique peut commencer. Entre chaque (...)
dimanche 15 avril 2012

UN P’TIT COUP DE FADO LE 3 MAI, POUR DECOMPRESSER ENTRE LES DEUX TOURS ? ET PUIS LE FADO, C’EST L’HUMAIN D’ABORD

Après les soirées du regretté Sur un R’ de Flora, c’est aux Affiches, place Saint Michel, près de la Seine, au Quartier Latin, que la promenade musicale « Tous les fados du monde… ou presque » fait escale le jeudi 3 mai en soirée : un moment de relaxation festive entre les (...)
mercredi 21 mars 2012
par  Jean-Luc Gonneau

SOMBRE MOIS DE MARS POUR LE FADO PARISIEN

Chorai, fadista, chorai… Depuis plus ou moins longtemps selon les cas, les bruits couraient à propos de la fermeture de certains lieux de fado à Paris intra-muros. La crainte existait, mais on se disait, après tout, qu’un restaurant de banlieue qui programme du fado chaque mois est (...)
jeudi 23 février 2012
par  Jean-Luc Gonneau

PHILIPPE DE SOUSA ET LA GUITARE

Philippe de Sousa et la Révolution des œillets ont un point commun : ils sont nés le même mois de la même année. Mais pas au même endroit, l’une à Lisbonne, l’autre à Paris. Il est ils d’un réfugié politique en ces temps de guerres coloniales et d’ « estado novo » (...)
jeudi 2 février 2012
par  Jean-Luc Gonneau

MISIA AU BATACLAN : le fado à sa façon

Misia ne fait rien comme tout le monde, ce qui ne lui a pas valu que des amis. Déjà toute petite : née à Porto et pas à Lisbonne, mais, ça, passe encore : il y a bien des fadistes nés à Porto. Puis, après quelques apparitions dans les maisons de fado de Porto, en fado vadio amateur, la voilà (...)

Brèves

1er mai - LE FADO CES PROCHAINES SEMAINES A PARIS... ET AILLEURS EN FRANCE

Pour écouter du fado ces prochaines semaines, tous les événements (sauf ceux qui ne nous ont (...)

10 mars 2015 - Le CACTUS/COIN DU FADO propose : soirée « Le fado des filles » le vendredi 13 mars aux Affiches

Le Coin du fado rend hommage tout particulièrement aux chanteuses : « Le fado des Filles » vous (...)

18 novembre 2014 - LE CACTUS ET LE COIN DU FADO RECOMMANDENT : LE FADO , ETAT D’AME DU PORTUGAL LE 22 NOVEMBRE AUX CARMES (Paris 5e)

C’est à 19h30, samedi 22 novembre, à l’Espace Culturel des Carmes, 7 rue des Carmes (...)