QUAND LE MONDE SAUVE LE COUPLE

jeudi 3 août 2006
par  Sylvain Ethiré
popularité : 1%

La Famille est à la mode. De Le Pen (toujours) à Ségolène (nouveau), on la pare de toutes les vertus. A la base de la Famille, il faut un Couple. Et si possible un Couple Durable, comme le développement homonyme. Remercions donc Le Monde, le Journal de Référence Français, de se pencher sur ce problème, dans son édition du 2 août. Le titre est alléchants : les secrets d’un couple qui dure. Et Michaela Borash, la journaliste qui s’y colle sous la rubrique Psychologie, se barde de cautions scientifiques, on n’est pas pour rien Journal de Référence. Ainsi, la neurobiologiste Lucy Vincent est péremptoire : le coup de foudre fondateur, la passion initiale « s’épuise en trois ans ». Nous voilà prévenus : un couple qui dure, c’est trois ans, maxi, d’amour fou, et le reste, long, très long, de cohabitation raisonnable. Que faire donc pour ne pas s’emmerder grave ?

Le Journal de Référence, rassurons-nous, a la solution, et nous dévoile, comme le titre le promet, les secrets de la durée : dialoguer (on n’y aurait pas pensé) et surtout construire un projet commun. Exemple ? Pas d’exemple. Michaela Borash, Lucy Vincent, Isabelle Filliozat, psychologue clinicienne et l’inévitable chercheur américain John Gorman ne nous disent rien. On ne connaîtra donc pas tous les secrets, à moins que cette docte cohorte souhaite nous inviter à la créativité. Allons-y donc et contribuons, voici une liste de projets pour sauver votre couple de l’ennui : faire un ou plusieurs mômes (rien de tel pour sauver un couple, mais les pauvres chéris...), acheter puis retaper puis décorer une maison de campagne (ça coûte bonbon, mais on n’a rien sans rien), jouer tous les jours ensemble devant la télé à répondre aux questions de Qui veut gagner des millions, Questions pour un champion, Le maillon faible etc (mais il ne faut être mauvais perdant), écumer les clubs échangistes (mais il faut la santé), faire du vélo en tandem... On arrête ? On arrête.

Comment entrer dans ce cycle vertueux ? Michaela Borasch, cette fois nous livre de précieux secrets : « On peut commencer très simplement sur les petits évènements de la vie quotidienne, en échangeant ses impressions sur le dernier film qu’on a vu ou en commentant une nouvelle recette gastronomique ». Etonnant, non ? Mais attention, ajoute gravement l’auteure, cela ne suffit pas toujours. Zut, se dit-on, on se croyait tiré d’affaire en révisant son dictionnaire du cinéma ou la dernière édition du Ginette Mathiot. Il est important, notons le bien, que chacun puisse garder son « jardin secret ». Le secret, voyez-vous, est dans le secret.


Commentaires

Brèves

27 octobre 2014 - Travail le dimanche (communiqué transmis par J.R. Simon)

Le Premier Secrétaire du PS précise que les ministres ne sont toujours pas autorisés à raconter (...)

17 janvier 2010 - BREVE DE TROTTOIR

“Je crois au travail et je crois à la famille", a déclaré Nicolas Sarkozy à Cholet, le 6 (...)

29 mai 2009 - ATTENTION DANGER !

Depuis Santiago du Chili, Jean-Michel Hureau, notre correspondant permanent pour (...)