Boum Boum sur : Jean-Michel Blanquer

dimanche 15 août 2021
par  Mick et Paule
popularité : 51%

Disons-le tout net : nous n’avons jamais aimé Jean-Michel Blanquer. Toutes jeunes encore (et toujours), nous avons connu ce détestable personnage lors de ses prestations comme directeur de cabinet auprès de ministres de l’éduc’ du temps de Sarkozy, se permettant souvent de jouer les ministres à la place du ministre du temps du déjà bien oublié Luc Chatel. Blanquer est un as pour faire oublier son passé, dont la suppression de 80000 enseignants ou la liquidation du Fons social lycéen sous Sarkozy, qui entraineront le recours massif à des vacataires encore plus sous-payés que les profs et au statut précaire. Blanquer doit aimer la précarité, ça doit lui donner des frissons chaque fois que un sur mille des précaires finit par s’en sortir, comme quoi quand on veut on peut, comme lui, Blanquer, né et élevé dans un appartement de 240m2 au cœur du 8e arrondissement de Paris et collégien au très sélect (la sélection, il aime) et privé et catho Collège Stanislas.

Nous avons détesté Blanquer dans son numéro de lèche-bottes (ici, nous demeurons convenables, regrettant cependant cette légère autocensure, et en profitant pour jeter un clin d’œil envieux à Constance, chroniqueuse de France Inter, qui sait s’en affranchir pour notre plus vif plaisir) d’Emmanuel Macron : « Le président a acquis une vraie expertise sur les sujets sanitaires. Ce n’est pas un sujet inaccessible pour une intelligence comme la sienne », ça en remontre aux Richard Ferrand et autres Stéphane Guerrini, voire à Jack Lang du temps de Mitterrand.

Aussi avons-nous été ravies de la baffe reçue par le père Blanquer suite à son tweet post-olympiques que nous reproduisons ici : "Vive le sport collectif ! Vive l’EPS [Education physique et sportive] ! Le succès de nos équipes de France de BHV [basket, handball, volley] illustre la qualité de l’enseignement de ces sports à l’école. Saluons le travail des enseignants d’EPS et la bonne collaboration avec les fédérations". Un message qui lui a valu son pesant de quolibets émanant de quelques sommités du sport, pourtant en général taiseux quand il s’agit de politique. Florilège : « J’ai quand même rarement (fait) du basket à l’école, mais tranquille… Et mercé l’EPS hein » (Vincent Poirier, médaille d’argent, basket), « J’ai tellement de choses à dire en voyant ca, je sais même pas par où commencer… Notre culture sportive à l’école est désastreuse. Si mes coéquipiers et moi-même sommes arrivés à l’élite de notre sport, c’est grâce aux associations sportives, aux clubs, aux bénévoles, mais en aucun cas grâce à l’école », (Ewan Fournier, médaille d’argent, basket), « Heureux de voir que l’EPS est considérée sur les réseaux sociaux. Parce que dans la réalité... Comme le reste de l’enseignement d’ailleurs, les moyens ne sont pas là » (Vincent Gérard, médaille d’or, hand-ball), « J’hésite à reprendre les cours d’EPS du coup pour Paris 2024 » (Marie Wattel, finaliste olympique, natation), « Vous n’avez pas honte ??? Le sport à l’école ? On en fait au minimum à l’école ! Heureusement que des passionnés sont là en club !!!! Des bénévoles qui donnent tout pour nos jeunes !! Quels sont les moyens donnés au sport scolaire pour faire des champions de demain ?? » (Maxime Mermoz, ex-international, rugby) et aussi, entre autres, Amandine Leynaud (médaille d’or, hand-ball), Christophe Lemaitre (médaille de bronze en 2016, athlétisme.

Blanquer renvoyé à sa nullité, Blanquer qui, en presque dix ans aux postes stratégiques du ministèrè n’a jamais rien fait pour le sport à l’école et à l’université enfin ridiculisé par ceux qui, eux, savent de quoi ils parlent, un beau rayon de soleil dans ce maussade été.


Commentaires

Logo de Fanny Roussel
dimanche 12 septembre 2021 à 20h55 - par  Fanny Roussel

France n’est pas vraiment le meilleur du monde en matière de sport (à part le coupe du monde du foot) vu le nombre de médailles qu’on a obtenu. Mais on est fière de notre succès.

Brèves

1er mars 2012 - BREF HOMMAGE A MENDES FRANCE, par François LEDRU

Chez les Ledru, bourgeois catho (comment puis-je être si différent d’eux ?), les gosses (...)

17 août 2009 - SIGNEZ LA PETITION ANTI-BONUS !

Les grands dirigeants du monde prétendent ne rien pouvoir faire dans leur pays contre le retour (...)

25 mai 2008 - NOUS SOMMES ELUS DU PEUPLE, PAS DE SARKOZY : POUR LA DEFENSE DU DROIT DE GREVE : DESOBEISSANCE CIVILE DES ELUS !

Le 15 mai 2008, le président de la République en titre a osé remettre en cause le droit de (...)