LES LIBERAUX A LA FOIRE DU TRONE : LE TIR AUX PAUVRES EST UN JEU TRES PRISE

Par Benoist Magnat
samedi 12 novembre 2005
par  Benoist Magnat
popularité : 1%

L’Etat, les collectivités territoriales et certain-e-s citoyen-ne-s, au fil des années, se sont donnés bonne conscience au sujet des pauvres. On justifie même la bonne fortune de quelques-uns contre la mauvaise fortune des autres.

Autrefois la Bible nous disait : les pauvres souffrent en ce bas monde, mais ils seront récompensés dans l’autre. Puis vint la théorie du malthusianisme (la fécondité excessive du prolétariat les rends pauvres, c’est de leur faute, ils n’ont qu’à arrêter de forniquer).Puis le darwinisme social (l’élimination des plus pauvres est le moyen utilisé par la nature pour améliorer la race). Et maintenant, la théorie selon laquelle, toute aide publique aux pauvres fait obstacle au bon fonctionnement de l’économie

Actuellement, on déclare l’incompétence de l’Etat et l’on condamne les fonctionnaires (trop nombreux, pas assez efficaces, inutiles) et donc ceux dont les activités relèvent de la protection sociale (mais pas du tout les fonctionnaires militaires et policiers).

Les administrations tendent vers l’idée « de refuser toute responsabilité à l’égard des pauvres ». Pour les libéraux, l’aide publique aux indigents détruit leur moral (honte), elle le détourne d’un emploi bien rémunéré, elle brise les couples et leur solidarité puisque les femmes peuvent solliciter des aides pour elles-mêmes et leurs enfants. Pourtant, il n’existe aucune preuve que la suppression des soutiens publics fasse avancer une solution chez les pauvres, mais on tend à le croire.

En gros, les riches n’ont pas intérêt à travailler parce que l’impôt prélève une grande partie de leurs revenus, donc en prenant plus aux pauvres et en le donnant aux riches, on stimule leur effort et donc l’économie. Mais qui essaye de nous faire croire que la plupart des pauvres préfèrent l’assistance publique à un bon emploi ?

Pour les libéraux, la liberté c’est le droit de dépenser à sa guise (et non pas de panser là où cela fait mal). Pourtant une des oppressions les plus fortes est celle de celui qui n’a pas un sou en poche. Alors que l’on ne parle que de la limitation qu’impose la fiscalité des riches, mais non pas l’augmentation de liberté apportée aux pauvres quand on leur fournit un revenu. L’effort de la puissance publique en ce domaine reste la seule compatible avec une vie civilisée. Rendre le contentement aussi universel que possible, n’est-ce pas renforcer la tranquillité sociale (délinquance) et politique (vote des extrêmes, terrorisme). N’est-ce pas à cela que devraient rêver les libéraux et les conservateurs ?

En résumé, pour les libéraux, il faut une fiscalité plus favorable aux riches et des mesures punitives contre les chômeurs par exemple. Avec cette politique, l’Europe sociale devient une Arlésienne.

Pour les libéraux toujours, pour guérir la maladie des pauvres, il faut « une thérapie de choc libérale » sinon les riches vont quitter la France pour mieux respirer à Londres.

Madame Parisot, présidente du MEDEF, nous dit : « la vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? » Pour le MEDEF il faut travailler plus pour produire plus, mais pour qui et pour quoi ? 1792 heures par an aux Etats-Unis, 1673 au Royaume Uni, 1431 en France. Car « pour les couches les plus modestes, le temps libre, c’est l’alcoolisme, le développement de la violence, la délinquance » journal « 20 minutes » Paris 7 octobre 2003.

Mais que sont devenus les grands principes du partage et de la redistribution des richesses ? Le droit social permet de corriger certaines injustices en produisant des instruments collectifs (Sécurité sociale, retraites, allocations chômage) avec des institutions compensatrices.

Il faut qu’une autorité publique aide à produire des institutions libérées (enseignement, santé, transports publics et protection de l’environnement) d’une logique de subordination de l’énergie humaine à la seule valorisation du Capital. Il nous faut dénoncer le mythe libéral de « liberté de travail » (le droit de travailler opposé au droit au travail) qui fait fi des prestations sociales qui sont de moins en moins garanties. La politique sociale actuelle en France, c’est la destruction progressive des institutions de l’Etat social et des services publics et cela met en péril la notion même de vivre en « société ».


Commentaires

Logo de 自動車保険
dimanche 28 décembre 2008 à 07h41 - par  自動車保険

自動車保険一括見積もりならオススメランキングで徹底比較しましょう。口コミによる意見も参考になります。エステに行くなら全国から検索できるポータルサイトを利用してみましょう。アジアンエステが現在大人気。痩身メンズエステなどに興味がある方が最近では多いようです。最近では海外挙式をするカップルが多くなってきております。結婚式は海外で。結婚海外旅行を一緒にできるのでウエディング旅行としても人気を集めています。FX外国為替証拠金取引)はハイリスクハイリターンな為替取引です。初心者の方は複数の証券会社を比較して自分の取引タイプに合わせて口座開設しましょう。訪問者の数を計測できるアクセスカウンターは、簡単ですぐにはじめられるアクセスカウンタを使ってみてはいかがですか。無料カウンターなので、余計な手続きは必要ありません。無料カウンタですぐにホームページのアクセス数を計測しましょう。不動産情報が満載。賃貸情報から住宅マンション、さらに一戸建ての物件まで幅広く取り扱っております。最近人気を集めているインプラント治療。全国の歯科医院で治療が受けられます。料金もそれほど高くなく、すべて合わせてもそれほど費用もかからないのでオススメです。を始められる方は株式をはじめる前に株式投資に関する知識をしっかり身につけておきましょう。初心者の方は取引をあせって失敗することが多いようです。ネイルに興味があって、ネイリストを目指している方がネイルアートを勉強しています。ネイルサロンに就職すれば、ネイルデザインを勉強することができます。美容に興味がある方はネイルのバイオジェルスクールに通いませんか。ネイルスクールも大人気開校中。ネイルの資格を取得するなら東京大阪などを中心に広がるネイルスクールがオススメ。

Site web : 自動車保険

Brèves

1er mars 2012 - BREF HOMMAGE A MENDES FRANCE, par François LEDRU

Chez les Ledru, bourgeois catho (comment puis-je être si différent d’eux ?), les gosses (...)

17 août 2009 - SIGNEZ LA PETITION ANTI-BONUS !

Les grands dirigeants du monde prétendent ne rien pouvoir faire dans leur pays contre le retour (...)

25 mai 2008 - NOUS SOMMES ELUS DU PEUPLE, PAS DE SARKOZY : POUR LA DEFENSE DU DROIT DE GREVE : DESOBEISSANCE CIVILE DES ELUS !

Le 15 mai 2008, le président de la République en titre a osé remettre en cause le droit de (...)